Vous êtes ici

Des repères pour déployer efficacement les Actions de formation en situation de travail (Afest)

Bloc des outils de page

Envoyer la page par email

Ajouter à ma liste de lecture

L’apprentissage entre pairs en entreprise existe depuis toujours. Alors, en quoi l’Action de formation en situation de travail constitue-t-elle une nouveauté ? Pourquoi la mettre en œuvre ? Le réseau Anact-Aract publie un nouveau « 10 questions » sur le sujet pour aider les entreprises à mieux connaître cette nouvelle modalité pédagogique et la mettre en œuvre efficacement.

Des repères pour déployer efficacement les Actions de formation en situation de travail (Afest)

Qu’est-ce que l’Afest ?

C‘est une action de formation qui se déroule en entreprise. A la différence des formations entre pairs ou "sur le tas", elle implique de formaliser la démarche et notamment d’aménager les situations de travail. L’Afest se caractérise en effet par une alternance des phases durant lequel le stagiaire est mis en situation réelle de production et de phases prise de recul (appelées phases réflexives). L’objectif ? Permettre au salarié, avec l’aide de son formateur, de faire l’expérience du travail et de transformer cette expérience en compétence.

>> Consulter le "10 questions sur l’Afest"

Quels bénéfices faut-il attendre de l’Afest ?

Comme l’a démontré une expérimentation nationale[1], l’Afest permet aux entreprises de développer des compétences sur mesure en s’adaptant à leurs évolutions – un enjeu crucial à l’heure des transformations numériques. Elle semble particulièrement appropriée pour les personnes qui préfèrent apprendre en passant par l’action. Certaines des caractéristiques de l’Afest  - la possibilité de s’exprimer sur son travail, d’agir pour l’améliorer, de bénéficier de soutien pour le réaliser - apparaissent, par ailleurs, comme de puissants leviers d’amélioration de la qualité de vie au travail.

Pourquoi publier ce guide ?

Le" 10 questions sur" que nous publions vise à aider les entreprises à s’emparer de cette nouvelle modalité pédagogique en donnant à voir ses spécificités, les modalités de mise en oeuvre mais aussi les conditions de réussite et points de vigilance, car l’Afest ne convient ni à tous les contextes ni à tous les besoins de formation.

Que fait le réseau Anact-Aract sur ce sujet ?

Après avoir accompagné l’expérimentation nationale Afest, nous cherchons aujourd’hui avec nos partenaires (organismes de formation, acteurs de branches…) à développer des projets pilotes s’appuyant sur des Afest avec trois objectifs : favoriser les processus d’intégration durable des salariés, accompagner les projets de transformation, ou encore renforcer les démarches de prévention.

 

[1] 50 entreprises de secteurs et taille variées, 70 salariés, des experts et une quinzaine de cabinets de conseil et organismes de formation y ont participé

 

close