Vous êtes ici

Le projet « PACT Seniors »

De 2016 à 2018, l’Anact a conduit le projet « PACT Seniors » pour promouvoir le vieillissement actif via le maintien et le retour à l’emploi des seniors.

Le projet « PACT Seniors »

Description

Les objectifs du projet

Plusieurs éléments de contexte amènent à prendre en compte la question des conditions du maintien et du retour en emploi des seniors :

  • Le vieillissement de la population active : Selon les projections de l’INSEE, la part des plus de 55 ans atteindrait 18,6% de la population active en 2030, contre 12,4% en 2010 alors que celle des 15-24 ans resterait stable (10%);
  • Les réformes successives des retraites qui imposent un allongement de la vie professionnelle
  • Les seniors restent plus longtemps au chômage que les moins de 55 ans. À la fin de l’année 2013, 59 % des chômeurs âgés de 55 ou plus sont au chômage depuis au moins un an (part des chômeurs de longue durée), contre 42 % pour l’ensemble des chômeurs.
  • Des conditions de travail qui peinent à évoluer favorablement (Cf. les résultats de l’ Enquête Sumer)
  • Une augmentation des maladies professionnelles notamment celles liées aux lombalgies et affectations péri-articulaires (TMS) ;
  • L’espérance de vie en bonne santé diminue en France, ce phénomène nouveau touchant en premier lieu les baby-boomers âgés de 46 à 64 ans ;
  • Les études documentaires du réseau Anact-Aract réalisées en 2010 ont montré que la question du travail (son contenu, son organisation, les conditions de sa réalisation) a été assez mal prise en compte dans les accords seniors et les plans d’action ;
  • Des politiques publiques renforcées (maintien en emploi des seniors, prévention de la pénibilité, contrat de génération) qui peinent cependant à produire des résultats tangibles.

Dans ce contexte, l’Anact et son réseau, en réponse à l’appel à projets de la DGEFP, ont proposé un projet « PACT seniors » visant à répondre aux objectifs suivants :

  • Comprendre les leviers et les freins spécifiques au maintien dans l'emploi des séniors en prenant en compte tous les déterminants des conditions de travail
  • Recenser les pratiques et expérimenter de nouvelles formes d'actions territoriales et en entreprises
  • Outiller différentes catégories d'acteurs : branches professionnelles et commissions paritaires interprofessionnelles, comités de pilotage territoriaux, acteurs d'entreprises, formateurs ou consultants
  • Capitaliser, ajuster et déployer les ingénieries testées.
  • Produire des recommandations sur les meilleures ingénieries d'action publique pour maximiser les impacts.

Ce projet était organisé en 4 phases au cours desquelles ont été produits les principaux éléments suivants :

1 - État des lieux des pratiques et Ingénierie du projet

  • Synthèse bibliographique et synthèse des ressources du réseau Anact-Aract,
  • Inventaire des cas d’entreprises sur la prévention de l’usure,
  • Etat des lieux national et enjeux actuels du maintien en emploi des seniors,
  • Synthèse des actions du réseau 2010-2016.

2 - Dynamiques partenariales

  • 5 expérimentations territoriales conduites,
  • Enseignements des expérimentations régionales « maladies chroniques et travail »,
  • Enseignements des expérimentations projet CNAMTs- CNAV-Anact.

3 - Conception, expérimentation et retour d'expériences

4 - Production et transfert de méthodologies et d’outils