Vous êtes ici

Prévenir l’usure professionnelle pour un maintien durable en emploi

Bloc des outils de page

Envoyer la page par email

Ajouter à ma liste de lecture

Restrictions d’aptitude, démotivation des salariés, absentéisme, turn-over… Les raisons qui incitent entreprises à prévenir l’usure liée au travail sont nombreuses.

usure professionnelle

Qu'est ce que l'usure professionnelle ?

L’usure professionnelle est un phénomène d’altération de la santé qui s’inscrit dans la durée et qui résulte d’une exposition prolongée à des contraintes de natures diverses (port de charges lourdes, objectifs irréalistes, injonctions contradictoires, pression temporelle…). L’usure professionnelle se traduit par des effets négatifs sur la santé qui endommagent les capacités à réaliser le travail. Ce processus peut apparaître très tôt dans les parcours. L’usure professionnelle ne concerne donc pas que les salariés en fin de carrière.

Connaître les manifestations et les causes de l’usure

Les manifestations peuvent être de plusieurs ordres : physiques, cognitives, psychiques et leurs effets peuvent être immédiats ou différés. 

L’usure professionnelle est un processus d’altération de la santé qui s’inscrit dans la durée et qui résulte d’une exposition prolongée à des facteurs de pénibilité, des niveaux élevés d’exigence, une absence de perspective ou de sens. Les régulations individuelles et collectives que les travailleurs(eures) peuvent élaborer pour se protéger et « construire » leur santé peuvent réduire ou faire disparaître ces risques d’usure. Les altérations de la santé apparaissent quand  ces régulations sont entravées ou sont insuffisantes.

Elle touche la santé des salariés et leurs capacités à réaliser le travail. Elle a aussi des effets néfastes sur la performance des organisations  (désorganisation de la production, problèmes de qualité…).

Les causes de l'usure professionnelle

Prévention de l’usure  : un levier de maintien en emploi  

Entre allongement de la vie professionnelle et vieillissement des actifs, il y a urgence à développer des systèmes de travail plus favorables à la préservation et au développement des ressources des travailleurs(euses).

La prévention de l’usure professionnelle est à ce titre la voie privilégiée d’un maintien durable en emploi. C’est donc un enjeu de santé et d’employabilité pour les salariés. C’est également un enjeu pour les entreprises qui souhaitent agir pour réduire les problèmes d’absentéisme, d’inaptitudes, de désengagement, de départs précoces de salariés compétents, de turn-over, ou encore de qualité des services et de la production.