Vous êtes ici

Projet TN&T : Transformations Numériques et Travail

Bloc des outils de page

Envoyer la page par email

Ajouter à ma liste de lecture

Présentation du projet "Transformations numériques et travail (2018-2019)" conduit par l'Anact et cofinancé par le Fonds social européen (fse).

Transformations Numériques et Travail

Description

Organisme porteur : Anact

Localisation : France

Calendrier : 01/01/2018 au 31/12/2019

Total dépenses éligibles : 1 126 728,43 € (dont financement FSE : 563 364,22 €)

Appel à projet de référence : appel à projet « Accompagner les branches et les filières dans la réussite de la transition numérique de leurs entreprises et de leurs salariés » lancé en 2017 par la Délégation générale à l'emploi et à la formation professionnelle (DGEFP) sur l’axe 2 du programme opérationnel national « Emploi et inclusion » « Anticiper les mutations et sécuriser les parcours et les transitions professionnelles ».

Objectifs

“Les effets de la révolution numérique sur l’emploi sont multiformes : ils peuvent être sources de destruction, de transformation ou de création d’emplois. La transition numérique impacte les emplois, les métiers et les besoins en compétences, recompose l’organisation du travail et appelle à de nouvelles formes de collaboration et de management.” Ces éléments de constats, proposés par l’appel à projets croisent trois idées fortes portées par le réseau Anact-Aract :

La qualité de l’emploi et des organisations de travail est un facteur clé de l’efficacité des politiques d’emploi. Penser le contenu du travail et ses modalités d'organisation constitue un levier pour l’emploi.

La destruction d’emploi résultant de l’automatisation et de la robotisation - mise en avant par une série de rapports (« The future of employment:how susceptible are jobs to computerisation ? », « Automatisation, numérisation et emploi », travaux de l'OCDE) - tend à cacher les impacts multiformes du numérique sur le travail. La substitution totale de l’homme par la machine est une réalité moins courante que celle de l'émergence de nouvelles associations entre les intelligences humaine et algorithmique. Ces nouvelles configurations d’activité, tantôt valorisant le capital humain, tantôt le déshumanisant, génèrent de nouveaux métiers et de nouvelles formes d’organisation qu’il convient d’éclairer et d’accompagner.

Une des caractéristiques principales de ces transformations est la complexité. Grâce, entre autres, aux réseaux informatiques et à la connexion ubiquitaire, à l’internet, à l’hyperconnectivité des acteurs, aux données numériques..., les organisations sont en capacité de mettre en interaction un grand nombre d’entités et d’acteurs pour co-produire et travailler ensemble. C’est cela même qui participe de leur performance productive, de leur agilité, de leur capacité d’innovation et de développement. Mais c’est aussi ce qui vient complexifier les organisations (nouvelles formes de collaborations et de subordination, nouveaux espaces de travail, nouvelles formes de mobilisation et de représentation des travailleurs, nouveaux contenus du travail plus interfacés). Ces systèmes complexes obligent à appréhender autrement l’organisation du travail, le management, la gestion du dialogue professionnel et social, en pensant les nouvelles modalités de délibération.

C’est sous cet angle problématique des leviers d’amélioration des conditions de travail dans les “organisations complexes” que le réseau Anact Aract œuvrera en réponse à cet appel à projets FSE.

Les actions menées contribueront à livrer :

  • des clés de compréhension, un éclairage sur le nouveau visage des organisations et du travail contemporains,
  • des approches méthodologiques permettant d’accompagner les nouvelles réalités sociales du travail, et favorisant la délibération.

Actions

Les actions liées à ce projet se structurent autour de 4 axes :

Mieux appréhender les incidences des transformations numériques sur les organisations du travail, le contenu du travail et les conditions de travail

  • Réaliser et diffuser un état des lieux confrontant la littérature scientifique à disposition sur le sujet à des observations terrain permettant d'apprécier la manière dont les entreprises et leurs écosystèmes se saisissent des transformations numériques. Cet état des lieux sera complété par un benchmark européen sur la manière dont les acteurs publics et les entreprises s'emparent des transformations numériques et les traitent au bénéfice de l'amélioration des conditions de travail et d'un enrichissement du travail via des organisations repensées.
  • Réaliser et diffuser des grilles de lectures multiscalaires permettant de cartographier les différents types de transformations numériques et leurs incidences sur le travail, les conditions de travail et les organisations de travail.

Outiller et configurer la conduite de projet de transformation numérique (en interne aux entreprises et en lien avec leur écosystème)

  • Elaborer des méthodologies d'accompagnement adaptées aux différents types de transformations numériques rencontrées par les entreprises, afin de permettre le traitement des enjeux travail dans le cadre de tout projet de transformation numérique.

Expérimenter des dispositifs innovants d'accompagnement des transformations numériques adaptés

  • Tester auprès des entreprises des dispositifs d'accompagnement d'entreprises et/ou d'écosystème s'appuyant sur les méthodologies conçues ou adaptées dans le cadre de l'étape précédente.

Produire et transférer des connaissances nouvelles aux acteurs relais, branches, filières et entreprises

  • Diffuser régulièrement les éléments produits dans le cadre du projet en direction des différentes cibles identifiées et diffuser en fin de projet l'ensemble des livrables que le réseau Anact-Aract aura produit.

Actualités du projet

Découvrir l'actualité du projet et accéder aux livrables associés

Logos FSE