Vous êtes ici

Agence nationale pour l'amélioration des conditions de travail

Ajouter à ma liste de lecture

L’Anact est présente aux côtés des entreprises et des salariés pour les aider à améliorer les conditions de travail.

L’Agence nationale pour l’amélioration des conditions de travail (Anact) est un établissement public administratif créé en 1973 régi par le code du travail. Installée à Lyon, elle est placée sous la tutelle du ministère en charge du Travail et administrée par l'Etat et les partenaires sociaux.

L’Anact a pour vocation d’améliorer les conditions de travail en agissant notamment sur l’organisation du travail et les relations professionnelles. En s'appuyant sur les enseignements de projets-pilotes qu'elle mène avec des entreprises, elle conçoit et diffuse, à destination des salariés, de leurs représentants et des directions — mais aussi de tous les acteurs qui les accompagnent — des méthodes et outils dans un objectif partagé : concilier durablement qualité de vie au travail et performance.

Un réseau au plus près du terrain 

L'Anact exerce une mission de service public. Son action s'adresse aux organisations privées - en priorité les petites et moyennes entreprises - ainsi qu'aux structures publiques.

Elle pilote un réseau de 16 Agences régionales pour l'amélioration des conditions de travail (les Aract) qui développent, dans un cadre commun, des projets adaptés aux spécificités de leur territoire.  

  • Les Aract aident les entreprises à mener des projets d'amélioration des conditions de travail, souvent au moyen de modes d'action collectifs, en partenariat avec les acteurs locaux. 
  • Elles participent à la construction de politiques territoriales de développement de la qualité de vie et des conditions de travail.

Priorités thématiques

Le Contrat d'objectif et de performance 2022-2025 prévoit que l'Anact se mobilise en priorité pour promouvoir la qualité de vie et des conditions de travail (QVCT) dans les entreprises et accompagner les mutations du travail (notamment le télétravail, les transitions numérique et écologique) de façon à en faire des leviers d’amélioration des conditions de travail. Dans un contexte marqué par les difficultés de recrutement et de fidélisation du personnel, l’Anact doit, par ailleurs, appuyer des démarches sectorielles et territoriales, permettant d’agir à la fois sur les conditions d’emploi et de travail. L'appui à l'amélioration de l'égalité femmes-hommes et à la qualité du dialogue social sont des objectifs tranverses.

Principes d’action

L’Anact propose aux acteurs des entreprises et des structures publiques des outils, connaissances et services pour accompagner les transformations du travail et concilier efficacité de la stucture et développement des personnes. Ces méthodes et outils sont issus d'expérimentations de terrain.

L'Anact conduit ses activités dans le respect des principes de neutralité et d'équidistance vis-à-vis des parties prenantes de l'entreprise. Chaque intervention est soumise à l'accord préalable de la direction et l'information des salariés ou de leurs représentants et s'appui sur des démarches participatives.

L'approche de l'Anact est essentiellement centrée sur l'analyse du travail et ses conditions d'organisation.

Son positionnement singulier repose sur un triple postulat, de fond, de méthode et de résultat :

  • l’organisation du travail est un déterminant essentiel de la qualité des conditions de travail ;
  • le dialogue social est une des conditions de réussite du changement ;
  • le développement des personnes contribue à la performance des organisations.

Conseil d’administration

Le Conseil d’administration tripartite de l’Anact comprend des représentants de l'Etat, des organisations d’employeurs et de salariés. Il délibère sur les objectifs stratégiques pluriannuels, le programme de travail, le budget, les conditions générales d’emploi, etc.

Comités paritaires régionaux

Chaque Aract est doté d'un comité paritaire régional composé de partenaires sociaux. Ils contribuent, dans ce cadre, à définir les orientations de travail de l'Aract et à initier et développer des projets de terrain. 

Conseil scientifique

Le Conseil scientifique est composé de personnalités du monde de la recherche en sciences humaines et sociales, d’experts des questions d’organisation du travail et de responsables scientifiques d’institutions partenaires. Il donne un avis sur le programme de travail de l’Anact, contribue au suivi et à l’évaluation des actions conduites.

Financements

Essentiellement financée par le ministère en charge du Travail, l'Anact dispose aussi de ressources propres (formations, interventions, vente de jeux pédagogiques, projets partenariaux...)

 

close