Vous êtes ici

Areso pour les structures du secteur social

Areso_Protection_enfance.png

Vous êtes une structure du secteur social? Vous voulez améliorer la qualité du dialogue au sein de votre établissement ? Restaurer un climat de confiance dans vos instances ? Faites appel à Areso, un dispositif du ministère du Travail porté par l'Anact, et décliné gratuitement pour les établissements du secteur social avec le soutien de la Direction générale de la cohésion sociale (DGCS). Ce dispositif est accessible de juillet 2023 à avril 2024.

*Les structures éligibles à ce dispositif doivent être financées par un programme budgétaire Etat au sens de l’article L.312-1 du Code de l'action sociale et des famille (CASF).

Qu'est-ce que le dispositif Areso ?

Sa vocation est de permettre aux établissements sociaux (direction, encadrement, représentants du personnel, personnel non-encadrant) de restaurer et renforcer leur capacité à dialoguer de manière constructive et sereine, dans le cadre des instances représentatives ou des relations professionnelles du quotidien. 

Concrètement, selon la situation de la structure, l'intervention d'un binôme d'intervenants expérimentés peut prendre deux formes :

  • un accompagnement d'appui aux relations sociales dont la durée varie selon le besoin et le contexte ;
  • un séminaire associant les diverses parties prenantes pour s'accorder sur le souhaitable, partager le vécu et établir un plan d'action. 

Formés aux relations sociales, les intevenants Areso s'appuient sur les méthodes éprouvées au cours des 10 années de déploiement du dispositif dans de nombreux secteurs d'activité.

Dans quel contexte faire appel à Areso ?

Le dispositif Areso peut être sollicité gratuitement par les établissements sociaux pour :

  • Sortir d'impasses relationnelles, de relations dégradées ;
  • Eviter l'émergence de conflits dès les premiers signaux de tension ;
  • Hors situation de tension, apprendre à mieux dialoguer ensemble.

Cet accompagnement permet de : 

  • créer les conditions favorables à l'écoute et l'expression des points de vue dans un climat de confiance ; 
  • maintenir ou restaurer le dialogue entre les parties prenantes de l'établissement ; 
  • retrouver la capacité à débattre, à faciliter la concertation et se donner de nouvelles règles de fonctionnement et d'échanges
  • construire les bases d'un dialogue social constructif et durable

Demande d'information

Les 5 principes d'Areso

La démarche n'est possible que si les personnes sont volontaires et s’engagent sincèrement à contribuer à l’amélioration des relations sociales. L'accompagnement Areso nécessite à ce titre l'accord de la direction et des représentants des salariés au démarrage. 

Le travail des binômes d'intervenants-facilitateurs vise à permettre aux parties prenantes de l'établissement d'entrer dans une dynamique de dialogue constructive. Dans ce but, ils partagent les principes déontologiques suivants :

  1. Indépendance : le facilitateur ne prend partie pour aucune des parties.
  2. Neutralité : le facilitateur n'intervient pas sur les sujets de tension ou sur les contenus mais sur la capacité à dialoguer.
  3. Impartialité : le facilitateur ne prend partie pour aucune des parties.
  4. Responsabilité : le facilitateur est responsable de la forme et de la dynamique de la démarche; les participants sont responsables du fond.
  5. Confidentialité : le facilitateur ne divulgue pas les données sensibles auxquelles il a accès et respecte le principe d'anonymat (aucune information n'est remontée aux tutelles).

Comprendre le fonctionnement du dispositif en images

Contactez-nous !

Pour toute demande, veuillez envoyer un mail avec votre demande et vos coordonnées à areso.secteursocial@anact.fr

Témoignages 

« Après l'intervention Areso, de nouveaux espaces de parole autour des transmission d’information sur chaque résident sont devenus possibles. Cette question n’avait pas été traitée avant. » - Fondation John Bost, Sarepta, 

« 6 mois après l’intervention, on interroge davantage le point de vue de l’autre avant de réagir et de juger, l’écoute est active. Les inquiétudes s’expriment désormais plus ouvertement, on gagne du temps. (...) Le lien entre administrateurs et salariés a été renforcé. La confiance entre les cadres et les équipes se rétablit. Chacun reprend sa place doucement. » - Udaf 86

« Cela nous a permis de mettre carte sur table. Partant d’un climat social compliqué, nous avons retrouvé une forme d’apaisement. Coté direction, je crois que nous sommes désormais plus transparents et prenons des décisions en ayant le point de vue de tous. » - Fondation St-Jean de Dieu, Paca

Demande d'information

Consulter d'autres témoignages d'entreprises accompagnées par le dispositif Areso