Vous êtes ici

Travail à distance et en présentiel : de nouveaux équilibres à construire pour le management

Recit-Action_2022_management_travail_hybride_apec.png
Mars 2020 : à marche forcée, les salariés du secteur privé et du secteur public se retrouvent en télétravail à plein temps pour faire face à la pandémie. Un an et demi  plus tard, après les déconfinements et une sortie progressive du télétravail à 100%, la modalité de travail "mixte" (à distance et en présentiel) semble s'installer dans la durée.
 
Cette forme de travail hybride invite à repenser les différentes dimensions du management : les coopérations entre salariés, le partage des taches, les format des réunions et des échanges informels... avec des enjeux de performance et de santé au travail mais aussi de cohésion interne et d'équité. Dans le prolongement des bouleversements liés à la crise, cette évolution accompagne également une modification de la posture des manageurs : davantage en soutien aux salariés dans les activités opérationnelles et dans l’organisation du travail.

Les trois récits proposés dans cette publication sont issus d’entretiens auprès d'entreprises de trois secteurs d’activité différents, ouverts ou peu ouverts au télétravail avant la crise sanitaire. De la start-up au transporteur en passant par le centre de relations clients, toutes ont porté une attention particulière à leurs manageurs, les ont écoutés et ont formalisé les modalités de télétravail. Leurs expériences sont sources d'enseignements sur ce qui attend demain les organisations mixant les deux modalités et sur les questions que toutes celles et ceux qui occupent des fonctions d’encadrement peuvent voir émerger.

Ce travail s'inscrit dans le cadre d'une collaboration avec l'Apec qui a mené une enquête sur le travail mixte et ses implications en matière de management en septembre-octobre 2021 auprès de 800 cadres manageurs et 1 000 entreprises.

Les résultats de l'enquête Apec sont consultables sur son site Internet.

close