Vous êtes ici

Qualité de vie au travail et performance, que peut-on sérieusement évaluer ?

Bloc des outils de page

Envoyer la page par email

Ajouter à ma liste de lecture

Type de publication
Nombre de pages
12
0
Auteur(s)
  • Réseau Anact-Aract

Vouloir évaluer les impacts de démarches de Qualité de vie au travail sur la performance de l’entreprise semble relever d’un principe de saine gestion : qu’est-ce que l’investissement en temps, en réunions, en réorganisation, a produit en termes d’efficacité pour l’entreprise ?

Si la question est simple, la réponse, elle, ne l’est pas : quels sont les indicateurs probants de la qualité de vie au travail et ceux de la performance de l’entreprise ? Qui évalue ?  La direction - un groupe paritaire – un intervenant externe ? Évaluer se résume-t-il à mesurer des gains et des coûts ? Ces questions sont-elles les mêmes d’une entreprise à une autre, d’un secteur d’activité à un autre ?

Sur ce chemin, on devine combien il peut être facile soit de tout remettre en question, soit de chercher à monétiser chaque action. La question du « qu’est-ce qu’on gagne » et d’un possible « ça ne vaut pas le coup (coût) » prend le pas, sur celle, plus légitime, du « pour quoi » et du « comment faire ».

Si l’on considère qu’évaluer c’est apprécier la valeur – et non simplement la mesurer  – , alors c’est cette perspective qui doit nous interpeler : réussir à faire de l’évaluation le moyen d’orienter collectivement l’action.

Entretien avec Julien Pelletier, responsable de l’animation scientifique à l’Anact.

close