Vous êtes ici

plan santé au travail 2016-2020

Bloc des outils de page

Envoyer la page par email

Ajouter à ma liste de lecture

Le troisième Plan Santé au Travail qui constitue la feuille de route du gouvernement en matière de santé au travail pour la période de 2016 à 2020. Ce plan marque un infléchissement majeur en faveur d’une politique de prévention qui anticipe les risques professionnels et garantisse la bonne santé des salariés plutôt que de s’en tenir à une vision exclusivement réparatrice. Il prend aussi pleinement en compte la qualité de vie au travail.

En savoir plus...

Priorité 1 : Concentrer l’Anact sur le 3ème Plan santé au travail (PST 3), feuille de route de l’Etat et des acteurs de la prévention des risques professionnels

Le 3ème Plan Santé au travail constitue la feuille de route partagée de l’ensemble des acteurs de la prévention des risques professionnels sur la période 2016-2020. Il porte une ambition renouvelée pour la santé au travail, en mettant l’accent sur la prévention primaire et l’amélioration de la qualité de vie au travail comme levier de santé, de maintien en emploi des travailleurs et de performance sociale et économique de l’entreprise.

Appels à projets "Maintien en emploi des personnes fragilisées par des problèmes de santé ou situations de handicap"

Cet appel à projet soutient des initiatives ou expérimentations innovantes, en matière de maintien dans l’emploi ou en emploi et de prévention des risques de désinsertion professionnelle des populations fragilisées par des problèmes de santé ou de handicap. Il s’agit, en particulier, d’inciter les TPE - PME à mieux appréhender cet enjeu, à dépasser les freins et limites évoqués ci-dessus en agissant sur l’organisation du travail et les représentations et pratiques managériales.

Prévenir les troubles musculosquelettiques (TMS) en viticulture

La viticulture a connu de nombreuses évolutions au cours de ces dernières années, tant sur le plan technique que sur le plan des pratiques. Malgré la mécanisation d’un certain nombre de tâches et l’évolution des outils et équipements, les travaux du vignoble demeurent physiques, répétitifs et sollicitants pour le corps, tout en s’inscrivant au sein d’une organisation du travail plus ou moins contraignante.

Lancement du troisième plan santé au travail (PST3)

Les deux plans santé au travail précédents ont apporté des progrès (structuration des acteurs de la recherche, amélioration des connaissances, des démarches et outils de prévention...) qui se sont traduits par une baisse de la sinistralité dans certains secteurs d’activité. Néanmoins, plus de 25 ans après l’adoption de la directive-cadre de 1989, la culture de prévention demeure en France encore insuffisamment ancrée dans les pratiques. En 2014, plus de 620 000 accidents du travail, dont 530 mortels et plus de 51 000 maladies professionnelles ont été reconnus au titre du régime général.

Le réseau Anact-Aract missionné pour le prochain Plan Santé au travail

Les orientations du prochain Plan Santé au travail affirment que la santé et une approche positive du travail sont une condition de la performance des entreprises. En ce sens, ces orientations s’inscrivent pleinement dans les messages et travaux du réseau Anact-Aract. Ces orientations comprennent 7 grands axes.