Vous êtes ici

Veolia optimise la prévention par l’intégration de l’ergonomie dans la conception des pilotes

Bloc des outils de page

Envoyer la page par email
Cas d'entreprise Veolia

A propos

Référence
1103
Secteur d'activité
Effectif
Code APE
Région
Comment préserver le capital technique, économique et humain d’une entreprise ? Ce Centre de recherche-développement profite de la mise à jour de sa politique de prévention pour renforcer une culture santé et sécurité durable. Mais au-delà, il s’agit en réalité de se servir de des pathologies TMS et lombalgies comme points d’entrée dans le système de management en responsabilité des projets. L’objectif étant non seulement d’enrichir le Document Unique (DU), mais aussi d’intégrer les facteurs humains des situations de travail dès la conception et l’élaboration des cahiers des charges. En quelque sorte initier une nouvelle culture de prévention durable.

Ajouter à ma liste de lecture

Qui ? 

Ce Centre de Recherche sur l’Énergie, l’Environnement et le Déchet fait partie d’un groupe français, numéro un mondial de l’environnement. Il regroupe des chercheurs, en majorité ingénieurs et techniciens, chargés de développer de nouveaux procédés pour le traitement, la valorisation et le recyclage des déchets, et pour la production d’énergie à l’aide de ressources alternatives, par exemple le compostage, la méthanisation ou la combustion/incinération des déchets… 185 salariés s’emploient donc à effectuer des mesures sur divers sites industriels du groupe, à concevoir et exploiter des pilotes de recherche permettant de recréer les conditions d’exploitation de ces mêmes sites.

Quel était le problème à régler ?  

L’accidentologie, l’évolution de l’activité et ses spécificités, les caractéristiques de la population, l’impact de la recherche sur les activités du site ont amené la direction à déployer une démarche de prévention des TMS et lombalgies. Entre 2006 et 2009, le nombre d’incidents et d’accidents liés aux aspects « ergonomie du travail » est passé de 1 à 5, dont un accident avec arrêt en 2008. Les causes identifiées sont principalement des manutentions pénibles En effet, l’exploitation des pilotes nécessite de nombreuses interventions manuelles, qui peuvent être réalisées en temps contraint pour respecter les protocoles de recherche et ne pas influencer les résultats. Avec l’appui du cabinet « SOLUTIONS PRODUCTIVES », le CREED souhaite engager une action visant à la fois à :

- améliorer les conditions de santé et de sécurité des chercheurs lors de l’exploitation des pilotes : Prévention des A.T. et des TMS ;

- intégrer les aspects ergonomie et facteur humain dans les projets de conception depuis la conception des pilotes, la rédaction de cahiers des charges jusqu’à l’industrialisation des nouveaux process.

Qu’ont-ils fait ?  

Avant le démarrage de l’intervention , le projet « ergonomie » mené avec le cabinet Solutions Productives est présenté au CHSCT qui donne un avis favorable. Ensuite, autour d’un comité de pilotage sont actés les principaux objectifs poursuivis ; on notera principalement celui qui vise à favoriser le développement d’une stratégie de prévention des TMS/lombalgies sur le site au travers de :

- une démarche et des outils permettant de prendre en compte les aspects santé et sécurité lors de la préparation et de la réalisation de toutes activités;

- l’identification et la caractérisation des risques TMS dans l’activité CREED et R&D;

- la sensibilisation des acteurs aux risque TMS;

- Analyse des situations de travail pour 2 activités du CREED;

- des propositions de solutions techniques et organisationnelles;

- une co-construction des solutions dans le cadre d’une démarche participative;

- l’élaboration et la transmission d’outils d’analyse, de suivi;

- une méthodologie permettant de capitaliser et de transmettre l’expérience;

- une méthodologie permettant d ‘évaluer l’impact de la démarche , en impliquant l’Aract et l’Anact.



Il n’y a pas meilleur vecteur de transfert que la formation-action à partir d’un diagnostic spécifiques de deux activités dévolues à ce Centre : la conception et l’exploitation d’un pilote de recherche. Une formation à l’ergonomie de conception des situations de travail est donc organisées à l’attention d’un groupe référent de chercheurs dans le but de favoriser une prise d’autonomie progressive dans la conduite de projet d’amélioration des conditions de travail, d’installer durablement une démarche de prévention des TMS au sein du CREED, et d’intégrer la prise en compte du facteur humain d ès la phase de conception et de rédaction de cahiers des charges.



Le diagnostic des deux activités (conception et exploitation de pilote de recherche) du Centre est structuré de la manière suivante :

a)- Pour l’activité de conception : conception du processus de conception – repérage des phases permettant une intégration efficace de l’ergonomie. L’apport principalement attendu est une méthodologie d’intégration du facteur humain dans les cahiers des charges et projets ;

b)- Pour l’activité d’exploitation : co-construire un diagnostic des situations de travail critiques avec implication d’acteurs internes (chef de projet, manager), L’apport principalement attendu est un premier niveau de recommandations destinées à donner des repères aux concepteurs sur un premier niveau de réponse.



L’étape suivante, celle de la formation-action, est articulée en quatre points forts : une formation théorique en salle, un accompagnement des formés sur 3 projets en cours, des apports de compléments méthodologiques en fonction des problématiques rencontrées, et enfin un apport expert de l’ergonome par son implication dans les 3 projets.

Entre autres outils déployés dans cette formation-action, notons une grille d’analyse dans laquelle sont reportés les causes des dysfonctionnement, la perception des marges de manœuvre de solutions possibles, le chiffrage, le gain santé, le gain efficacité, la conformité réglementaire et le risque juridique.



Les salariés engagés dans la formation-action ont appris à intégrer la nécessité, à partir de l’activité future probable, de la reconstituer, de la pronostiquer et de mettre en œuvre les conditions de réussite en vue d’une exploitation efficace qui prend en compte le points de vue des acteurs transversaux.

Avec quels effets ?  

S’agissant du gain santé, une sous-grille d’analyse interne est créée à partir des 10 bonnes questions à se poser, à savoir : volumes de travail, amplitudes articulaires, effets, perception (prise d’informations), cognition (traitement de l’information), ambiances physiques, variabilité inter-individuelle et intra-individuelle, variabilité de production, et régulation.



Ce projet a permis de livrer les outils suivants :

• Grille d’audit santé/sécurité. Le projet a permis d’étoffer l’outil d’audit VERI de manière à y intégrer une approche ergonomie. Cette partie doit permettre d’identifier au travers de différentes questions les points sensibles en termes de performance et de santé.

• Analyse initiale santé/sécurité. Le projet a permis d’étoffer l’analyse initiale d’un projet de conception d’une installation technique. Cette mise à jour doit permettre de structurer les informations définissant le projet. L’Analyse Initiale a aussi été étoffé afin de pouvoir structurer les grandes familles de SAC (Situations d’Activité Caractéristiques).

- Fiche technique « Intégration de l’ergonomie en conception ». Le projet a aussi permis de construire une fiche méthode permettant de projeter les situations d’activités futures sur les pilotes en conception.

- Fiche technique « Simuler l’activité future ». - Fiche technique « Identifier et améliorer les situations à risques TMS ». Le projet a permis de construire une méthode permettant d’identifier précisément les problèmes d’ergonomie (Lorsqu’une situation est identifiée comme critique la définition des solutions s’appuie sur 2 méthodes d’analyse fine de l’activité : la méthode de l’arbre des causes et l’analyse vidéos avec mise en débat des hypothèses).

Méthodes et outils associés

1
2
3
Projet de conception ou de rénovation d'un abattoir

Porté par l’IDELE et accompagné par l'Aract Bretagne, le projet Bouv’innov a donné naissance à une méthode et des outils pour piloter un projet de

Le kit « Méthode de l'évaluation embarquée : pour co-construire les changements avec les salariés »

Vous souhaitez impliquer efficacement les salariés dans un projet de transformation ?

Pourquoi simuler le travail futur dans mon projet de changement ?

Pour maîtriser un projet de changement et le réussir sur le plan de la performance économique et sociale, il est crucial de s'appuyer sur des métho

Se former

Cette formation permet d’acquérir les bases méthodologiques dans le but d'analyser les données...

close