Vous êtes ici

Une table interactive pour simuler les changements d'organisation du travail

L’Aract Nord-Pas de Calais a conçu une table de simulation interactive. Mobilisée dans un projet de conception elle permet de simuler, avec les salariés, les changements à venir dans l'activité de travail. Un outil précieux d'aide à la décision.

Table de simulation interactive

Les mutations technologiques concernent toutes les entreprises et tous les métiers. Les changements engendrés par les outils numériques (robots, technologie sans contact, travail à distance, …) sont importants : réorganisation des flux, modification des interactions dans les équipes et avec les services,  réaménagement de locaux, changement dans les régulations, questions sur les marges de manœuvre et les décisions … « L’un des principaux axes de l’Aract Nord-Pas de Calais est d’accompagner les PME pour la conception des systèmes de travail intégrant des technologies numériques », explique son directeur, Christian Alliès, également délégué régional de l’Anact.

Avec des partenaires locaux : l’Université de Valenciennes  (Laboratoires Tempo et LAMIH) et la Serre numérique, et développée par la CCI Nord de France, l’Aract a conçu une table interactive qui permet aux salariés de simuler de nouvelles organisations du travail avec les outils numériques de production : interactions, déplacements, etc.

Les points forts de la table interactive

« L’utilisation de cette table participe à la démarche de conception du changement d’organisation ou de technologie en lien avec les projets "Usines du futur" financés par la Région Nord-Pas-de-Calais menés pour des PME industrielles », décrypte Marie-Christine Lenain, chargée de mission à l’Aract. La première étape consiste à « comprendre le projet de changement ». Qui par exemple, dans l’entreprise, va être concerné par un nouveau chantier à entrée technologique (puces de radio-identification RFID ou communication en champ proche NFC, objets connectés, robots, etc.) ?

La simulation constitue la deuxième étape de la démarche après une analyse qui permet de comprendre le travail. « Pour garantir le succès d’un changement d’organisation ou de technologie, la participation des salariés comme acteurs de la conception est essentielle », insiste Marie-Chistine Lenain. Elle permet de « dégager des idées et d’éviter des erreurs ».

A la différence d’outils de conception traditionnels, la table interactive de l'aract Nord-Pas de Calais permet de mesurer le temps et la fréquence des déplacements, et de les enregistrer. Les opérateurs choisissent une figurine équipée d’un tag RFID (étiquette à puce) qui interagit avec les capteurs de la table. Ils le manipulent sur celle-ci en simulant leur travail sur la base d’un scenario et dans un environnement de travail définis à partir d’une analyse préalable.

Les déplacements des personnages sont enregistrés au fur-et-à-mesure, ainsi que la fréquence de leur temps de passage ou d’attente. « Cette méthode interactive révèle plus facilement des situations inédites ou suscite de la part des salariés des questions qu’ils se posent moins souvent lorsqu’est utilisée une traditionnelle maquette en papier », note Marie-Chistine Lenain. Précision importante : « Cette table est d’accès facile et peut être utilisée par une personne maîtrisant seulement les outils word et excel ». Autre point fort : la simulation permet de gagner du temps. Les résultats de cette simulation sont ensuite remontés à la direction (en général, deux simulations sont réalisées). Ils servent de base à l’élaboration des cahiers des charges pour l’équipement industriel et l’organisation qui va avec.

Du prototype à la démonstration

« La simulation est un vrai levier de conception », témoigne Marie-Christine Lenain. Cette table de simulation interactive a été utilisée pour l’aménagement d’une bibliothèque et va bientôt l’être pour une entreprise de maintenance mécanique et une autre du secteur agroalimentaire. « Il y a un an, nous étions encore en phase prototype. Nous passons désormais à la démonstration », poursuit la chargée de mission. Après une présentation à Myriam El Khomri, ministre en charge du travail, les prochains bénéficiaires de cette démonstration seront les participants à la Semaine pour la qualité de vie au travail. Des entreprises utilisatrices viendront en effet témoigner de leur usage de la table de simulation interactive, le 14 juin 2016 après-midi, dans les locaux de l’IUT de Lens (Pas-de-Calais).

close