Vous êtes ici

Une action collective pour améliorer les conditions de travail dans le secteur de l'aide à domicile

Bloc des outils de page

Envoyer la page par email

Ajouter à ma liste de lecture

L'Aract Limousin et la Carsat Centre-Ouest ont lancé une action auprès de quatre associations d'aide à domicile. Un plan d'amélioration des conditions de travail est en cours de déploiement suite à leurs préconisations. 

 

Service à la personne

Le secteur des services à la personne est soumis à une sinistralité importante liée aux accidents de trajets, chutes de plain-pied, à la prévalence des TMS et à l'exposition aux RPS. Un plan d'actions partenariales Cnamts/Cnav/Anact a été mis en place pour améliorer les conditions de travail, prévenir les risques professionnels et travailler sur les conditions d'aménagement des logements. 

Des actions sont conduites jusqu'à fin 2017 par les Aract et les Carsat au sein de 5 territoires : Rhône-Alpes, Auvergne, Guadeloupe, Poitou-Charentes et Limousin
L'action en Limousin s'est déployée auprès de quatre associations volontaires sur les sept intervenants en territoire creusois, soit au total 340 salariés. 

Deux axes de progrès identifiés

L'identification des facteurs de risque a été menée de la même manière au sein des établissements : entretiens avec le personnel, analyse documentaire, observations...
Une enquête "perception de la santé au travail " a été initiée auprès des salariés. Les résultats ont permis de mieux cerner les situations vécues au travail et les points de préservation et/ou d'achoppement dans la réalisation du travail et de son organisation. 

A partir de là, l'Aract et la Carsat ont émis deux préconisations : 

  • Mettre en place une fonction centrale permettant l'intermédiation organisationnelle entre le salarié (prévention des risques professionnels et qualité de vie au travail) et le bénéficiaire (qualité de service et prévention de l'autonomie).
  • Favoriser le développement de compétences organisationnelles, tant au niveau de la GRH (adéquation compétences des salariés et besoins des bénéficiaires), du management de proximité (organisation de temps collectifs afin de rompre l'isolement) que de l'animation d'une politique globale de prévention des risques professionnels (animation, outils, coordination avcec les autres intervenants aux domiciles...).

 

Déploiement sur tout le territoire 

Ces deux axes de progrès validés, se déploient ensuite sur 3 ans (actions collectives et individuelles) avec : 

  • la mise en place d'un pôle de compétences mutualisé pour l'ensemble des structures d'aide à domicile en Creuse, via un groupement d'employeurs. Un préventeur des risques professionnels animera et coordonnera la politique de prévention des risques professionnels auprès des associations, en partenariat avec un ergothérapeute qui interviendra pour le bien-être des usagers et des salariés intervenant aux domiciles.
  • Une mise en lien avec des artisans pouvant réaliser des petits travaux dans des logements (ex : construction d'une rampe, réfection de l'électricité). 
  • Une potentielle aide à l'achat de matériels (ex : lève-personne).
  • Un appui en ressources humaines (ex : développement du dispositif d'intégration et du management du travail).