Vous êtes ici

Un outil original pour piloter la prévention des risques

Corse

A propos

Référence
245
Catégorie
Secteur d'activité
Effectif
Code APE
Région
Une TPE de vente de matériaux souhaite se doter d’un outil de pilotage de la prévention des risques intégrant les aspects du travail. La démarche consiste à regrouper dans un seul classeur une cartographie des zones à risque, les données sur le personnel, les audits et les plans ainsi que le « document unique » lui-même.

Ajouter à ma liste de lecture

Qui ? 

Cette "Très Petite Entreprise" implantée en Corse, vend des matériaux pour la construction de bâtiments et l'aménagement intérieur des logements. Les clients sont principalement des entreprises extérieures du BTP, connues des salariés, qui viennent s’approvisionner en matériaux commandés ou déjà en stock. Des particuliers, en nombre moins important, viennent acheter du petit matériel, du carrelage, sanitaire ou le commander.

Quel était le problème à régler ?  

Soucieux de réaliser l’évaluation des risques professionnels pour ses salariés et les clients usagers, le chef d’entreprise s’interroge sur le format et le contenu du “Document Unique”. Il ne souhaite ni compléter une check-list pré-établie de risques, ni rédiger un rapport de 50 pages, mais bien construire un outil utile, pour piloter les actions de prévention. Par ailleurs, il est convaincu que la prévention des risques aurait des choses à voir avec le travail, les personnels, la sécurité, sans pour autant savoir comment s’y prendre.

Qu’ont-ils fait ?  

A partir d’un plan A3 représentant les locaux et le parc de l’entreprise, la première étape a consisté à rassembler des données sur le travail des salariés, pour commencer à repérer leurs risques professionnels. Au fil des échanges avec la direction et les salariés, des cercles ont été dessinés sur le plan, rassemblant dans un même périmètre, des situations de travail répondant aux mêmes caractéristiques (les mêmes horaires, mêmes équipements, mêmes produits, mêmes nuisances..) et exposant les personnels à une même communauté de risques.



Par exemple, le travail à l’atelier d’ensachage est caractéristique des autres ateliers et s’en différencie par ses horaires (fonctionne en discontinu pour réalimenter le stock de sacs), par ses équipements (machine semi-automatique), par la matière (le ciment), par le niveau sonore, par les poussières de ciment, etc. De ce fait, un ensemble de risques a été identifié dans cet atelier, comme exposant a priori tout salarié en poste, ou toute personne s’y trouvant (maintenance, qualité...).



Ensuite cet inventaire des risques a été croisé avec l’inventaire des personnes travaillant ou traversant plus ou moins longuement cette zone. Au bout du compte, une nouvelle représentation de l’entreprise, proche d’une cartographie s’est alors dessinée en 5 zones colorées, représentant chacune des expositions communes de risques. Ces zones sont appelées “Unités de Travail” dans la réglementation.



Cette “cartographie” a été structurante pour l’action du Médecin du Travail et du technicien de la CRAM. Par exemple, le Médecin du Travail a recherché si des pathologies particulières apparaissaient pour les personnels de certain périmètre, le contrôleur CRAM a analysé les dangers puis les risques, périmètre par périmètre et proposé des aménagements. Les intervenants du réseau ont recherché à caractériser les expositions aux risques, mais aussi les ressources individuelles et collectives, développées par les personnels pour se prémunir des risques.



La dernière étape, intéressante pour le dirigeant, concerne le document de conclusion de la démarche. Le document est organisé par rubrique dans un classeur. Les 2 premières rubriques concernent pour l’une, le personnel (nombre, âge, fonction, sexe, ..) et pour l’autre les dangers et les risques communs à toute personne entrant dans l’entreprise. Les différents audits réalisés par des cabinets de contrôle (incendie, amiante, ..) comme les plans ont pu y être insérés. La 3ème rubrique comporte 5 pages. Chacune d'elles représente une unité de travail et rassemble les dangers, les risques et leurs conditions d'exposition pour les salariés et le public. Cet inventaire est le résultat des investissements du Médecin du Travail, de la CRAM et des intervenants.



La rubrique suivante concerne l’évaluation des risques ou "Document Unique" rédigée par le dirigeant, la dernière son plan d’actions de prévention.

Ce support (classeur) s’est avéré particulièrement adapté pour rassembler en un seul document, tous les papiers, audits, plans, .. se rapportant à la sécurité, la santé, le suivi du personnel, le « Document Unique », le plan d’actions.

Pour quels effets ?  

Le document final (classeur) apporte sans aucun doute un caractère opérationnel à la prévention des risques. Son contenu et sa structuration retracent avec fidélité tant l'investissement de l'entreprise pour rédiger son "document unique", que les actions qu’elle a réalisé antérieurement en matière de prévention. Dit autrement, si les dirigeants ont le plus souvent investi en matière de prévention, ils ont des difficultés à rassembler et croiser des informations relatives au personnel (nombre, fonction, âge), à la sécurité, à la santé (accident du travail, maladie professionnelle), à la production... Or la prévention concerne les salariés d’une entreprise (intérimaire, CDI ...) et le public qui s’y rend. Elle devrait donc être réinvestie par le dirigeant à chaque aménagement des espaces (locaux, ateliers...), des équipements (nouvelle machine ou sa réimplantation), de la production (nouveau client et nouvelle demande)... afin de prémunir les salariés de toute exposition à des risques professionnels. Pour se faire, les qualités d’accès, d’insertion, de lisibilité, de compréhension du document final sont essentielles.

Méthodes et outils associés

1
2
3
jeu-pedagogique-rps

En s'appuyant sur la ludopédagogie, notre gamme de jeux permet de mettre en oeuvre nos méthodes d'amélioration des conditions de travail.

Ressources Prévention du sexisme au travail

Repères pour évaluer les risques, outils de sensibilisation, pistes d'action en matière d'organisation du travail...

Comment analyser le travail avec la méthode des « situations-problème »

La méthode « situation-problème » permet aux équipes de travail de mieux comprendre, résoudre et prévenir les situations de tensions, de difficulté

Catalogue des formations Anact

close