Vous êtes ici

Un OPCA construit sa formation avec les entreprises bénéficiaires

Bloc des outils de page

Envoyer la page par email
Cas entreprise Mecabourg

A propos

Référence
277
Catégorie
Secteur d'activité
Code APE
Région
Pour développer les compétences des salariés les moins qualifiés, un organisme collecteur OPCA construit une action de formation auprès de 11 entreprises industrielles de sa région. Un des facteurs de succès : les supports de formation allient des méthodologies globales et une prise en compte de chaque situation de travail.

Ajouter à ma liste de lecture

Description 

Cet Organisme Paritaire Collecteur Agréé (OPCA) a été créé par une loi quinquennale modifiant le dispositif de collecte des fonds de la formation professionnelle continue versés par les entreprises. Il est titulaire d’un agrément de l’Etat à champ d’application interprofessionnel et régional.

Il est administré paritairement par les partenaires sociaux régionaux : le MEDEF et les cinq syndicats représentatifs des salariés. La présidence du Conseil d'Administration est assurée successivement par un représentant de l'un ou l'autre des collèges, pour une durée de deux ans.

Demande 

L’organisme s’est inscrit dans une démarche collective financée essentiellement par le Ministère de l’industrie et visant à aider un certain nombre de petites et moyennes entreprises industrielles de sa Région à développer les compétences de leurs salariés les moins qualifiés par le biais de la formation (ensuite, de la capitalisation), en s’appuyant sur les situations de travail. L’organisme souhaite évaluer ces actions de formation.

Démarche 

Avec les nouvelles technologies, le travail en atelier devient de plus en plus complexe. Les opérateurs qui travaillent sur les mêmes machines depuis de nombreuses années, souvent sans aucune formation de base, risquent de se fragiliser. L’élévation de leurs compétences et le développement de la polyvalence paraissent des éléments cruciaux pour faire face à cette mutation.

Le projet de l’OPCA a consisté à construire des supports de formation de production dans plusieurs secteurs d’activité (pharmacie, plasturgie, électronique …), pour permettre aux opérateurs d’acquérir de nouvelles compétences techniques et de s’adapter plus facilement à de nouveaux postes de travail.

Pour mener à bien cette opération, l’OPCA a mobilisé différents partenaires :


  • des partenaires techniques ;

  • un consultant, avec lequel l’OPCA avait déjà piloté des projets, a réalisé les supports de formation ;

  • des institutionnels, spécialistes de thématiques concernant le projet (notamment l’AFPA pour la formation des adultes et l’ARACT pour la prise en compte de l’aspect “ travail ”), ont participé aux réflexions au sein du comité de pilotage ;

  • d’autres OPCA ont impliqué des entreprises dans leur région.

La démarche se déroule en quatre étapes.

Sur la base de sa connaissance du terrain, l’OPCA repère des entreprises dont les enjeux correspondent à la problématique du projet.

Une première rencontre avec le dirigeant de chaque entreprise permet de finaliser la participation des entreprises au projet.

La démarche est présentée à l’entreprise par le chef de projet OPCA et le consultant.

Les grandes étapes sont préparées et un interlocuteur du projet est désigné dans chaque entreprise.

La démarche est pilotée par un comité de pilotage rassemblant tous les partenaires. Le consultant : met en oeuvre concrètement le projet en collaboration avec le chef de projet. Chaque OPCAREG coopère avec les entreprises participantes et le consultant.

La méthodologie utilisée par le consultant est construite à partir des situations de travail. Elle implique une prise de connaissance du processus de production de chaque entreprise, l’observation des opérateurs en situation de travail en les aidant à mieux comprendre le fonctionnement de leur machine et à trouver des solutions aux problèmes rencontrés, la conceptualisation des pratiques sous forme de supports de formation, l’expérimentation des supports par les opérateurs. Le temps passé par le consultant dans chaque entreprise peut être estimé à 5 jours.



Participe à la démarche un responsable (qualité, production, RH, formation...) de chaque entreprise, pour qu’il soit à son tour en mesure de former les autres.

Bilan 

Ce projet a eu un certain nombre de résultats positifs comme l’accroissement des compétences et de l’autonomie des opérateurs formés, une meilleure identification des besoins des salariés de bas niveaux de qualification par la hiérarchie, le renforcement de la synergie au sein du réseau OPCA : par échange de méthodes de travail et meilleure connaissance mutuelle...



Les points forts du projet ont été la sensibilisation des entreprises sur la nécessité de développer les compétences des salariés de bas niveaux de qualification, l’implication de 11 entreprises de 10 secteurs d’activité différents, la qualité du partenariat et la définition rigoureuse du rôle de chacun en amont, la participation des opérateurs dans les entreprises à la construction des outils pédagogiques.

Quelques difficultés ont été rencontrées comme une durée trop limitée du projet ne permettant pas à une plus grande diffusion des outils construits et le départ du chef de projet en cours de projet.

Méthodes et outils associés

1
2
3
outils travail

Le réseau Anact-Aract propose différents outils et services destinés à ceux qui s'engagent dans des projets d'amélioration des conditions de travai

Publiées dans un supplément au n°345 de la revue Travail et changement, ces 12 propositions sont autant de voies d’amélioration du fonctionnement d

Perçue comme un modèle d’efficience, de rationalisation et de rentabilité, la méthode lean est adoptée par l'industrie mais aussi par le secteur te

Formations

Cette formation permet d’acquérir les bases méthodologiques dans le but d'analyser les données...

Cette formation-action permet de comprendre et d'analyser l'activité de travail par des outils...