Vous êtes ici

Travail sous haute-tension : l'expérience du Réseau de Transport d’Électricité (RTE)

Bloc des outils de page

Envoyer la page par email

Ajouter à ma liste de lecture

Type de publication
Page(s)
1
Auteur(s)
  • Anact
0

En 2015 l’Anact est appelée auprès de RTE, Réseau de Transports d’Électricité. RTE est une entreprise française, filiale d'EDF, qui gère le réseau public de transport d'électricité français (en métropole uniquement). Numéro un européen, l’entreprise exploite, entretient et développe les lignes électriques à haute (HT) et très haute tension (THT) qui acheminent l'électricité depuis les unités de production françaises vers des clients industriels et le réseau de distribution d'électricité. RTE existe depuis le 1er juillet 2000, suite à la création du marché européen de l'électricité qui impose, au sein d'EDF, la séparation des fonctions de production et de transport. Sa mission est de service public et garantit un accès équitable au réseau à tous les acteurs du marché de l'électricité. RTE devient SA en 2004, filiale à 100 % d’Edf.

L’entreprise compte 8500 salariés répartis sur tout le territoire. Leurs missions ? Elles sont de plusieurs ordres et se déclinent en autant de métiers d’experts... ingénierie, équilibre de l’offre et la demande en électricité, développement de nouvelles technologies et maintenance de tous les transformateurs. Santé, sécurité et conditions de travail ne sont pas des concepts vides de sens dans cette entreprise où le climat social peut être parfois tendu. Pour traiter ces questions de front, elle souhaite les cristalliser sous l’angle plus global de la « qualité de vie au travail ». L'Anact a accompagné RTE dans cette ambition.

C'est cet accompagnement que raconte ce numéro 1 des "Récits du travail"

Logos FSE