Vous êtes ici

Travail et changement. Usure professionnelle : le défi de l’anticipation

Bloc des outils de page

Envoyer la page par email

Ajouter à ma liste de lecture

Prévention de la pénibilité, parcours professionnels, soutenabilité du travail : le numéro de novembre/décembre de Travail & Changement est en ligne et en feuilletage gratuit sur anact.fr.

Telle qu’elle est actuellement envisagée, la pénibilité est largement abordée sous l’angle de la compensation. Mais cette approche peut freiner l’ouverture d’une réflexion de fond sur la soutenabilité du travail, dans une logique de prévention et d’anticipation.

Feuilleter le n°357 de Travail & Changement

 

">

L'édito

Par Hervé Lanouzière, directeur général de l’Anact

Disons-le, ce numéro fut difficile à concevoir. Le sujet de la pénibilité est tellement passionné qu'il est difficile de l'aborder sans être sommé ou taxé de prendre parti. Pourtant, chacun reconnaît la légitimité du débat. Celui-ci oblige à parler du travail tel qu'il se passe et est vécu, pour en apprécier mieux les exigences mais aussi les bénéfices. Pour ou contre les seuils, la discussion a le mérite de rendre visibles des situations de travail peu connues.

En arrière-plan, se pose la question des conditions auxquelles les salariés pourront allonger leur carrière. Car à « iso-conditions de travail » et à « iso-organisations », non seulement la soutenabilité du travail mais aussi celle du développement de certaines entreprises, de secteurs professionnels entiers, voire de territoires seront difficiles.

Le réseau Anact-Aract sera présent pour accompagner tous ceux qui seront désireux d'explorer les pistes vertueuses. Fidèle à sa posture, il retiendra du « compte personnel de prévention de la pénibilité » le « P » de prévention. Prévenir l'usure, en s'intéressant notamment aux parcours professionnels, éloigne la pénibilité et, surtout, produit de la santé, ce dont tout le monde bénéficie : les salariés, quand leur travail les ressources ; les employeurs, quand leur développement est durable.

Ce que vous trouverez dans ce nouveau numéro

Arguments (p. 4 à 8) :

Usure professionnelle : le défi de l'anticipation

Avec les témoignages de :

  • Ludovic Bugand, chargé de mission à l'Anact
  • Olivier Liaroutzos, responsable du département Expérimentations développement outils et méthodes de l'Anact

Prévention de la pénibilité : zoom sur le secteur du déménagement

Avec les points de vue des partenaires sociaux :

  • Pascal Goument, fédération générale CFTC des transports secteur terrestre
  • Thierry Gros, vice-président de la Chambre syndicale du déménagement
  • Philippe Orlando, représentant de la CGT transports

La pénibilité, entre logique de compensation et prévention

Avec le point de vue des invités du réseau Anact-Aract :

  • Michel de Virville, conseiller à la Cour des comptes
  • Pierre Mayeur, directeur de la Caisse nationale d'assurance vieillesse (Cnav)
  • Patricia Vendramin, codirectrice du Centre de recherche de la Fondation Travail Université et professeur invitée à l'université de Louvain-la-Neuve
  • Gérard Lasfargues, directeur général adjoint scientifique de l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (ANSES)
  • Serge Volkoff, directeur de recherche associé au Centre d'études de l'emploi (CEE)
  • Harri Vainio, professeur, directeur général de l'institut finlandais pour la santé professionnelle

 

Côté entreprises (p. 9 à 14) :

La prévention de la pénibilité se loge dans une société HLM

Une formation-action pour réduire la pénibilité

La transmission des savoir-faire, composante d'un alliage solide

Lumière sur les techniciens du spectacle vivant

Une recette éprouvée pour la santé et la sécurité au travail

 

Pour aller plus loin