Vous êtes ici

Transport routier de marchandises : la QVCT comme véhicule d'attractivité

Transport routier de marchandises : la QVCT comme véhicule d'attractivité
Type de publication
Nombre de pages
18
1
Auteur(s)
  • Réseau Anact-Aract

La baisse d’attractivité est souvent identifiée quand plusieurs difficultés se conjuguent : des postes ne sont pas pourvus, les nouveaux salariés ne restent pas, le turn-over augmente, le recrutement et la gestion administrative prennent trop de temps pour des embauches qui ne durent pas... Dans le secteur du transport routier de marchandises, le manque de ressources en personnel handicape l'activité et a des conséquences de type report de charge, accroissement des risques et contraintes pour celles et ceux qui sont en poste.

Dans le cadre d'un partenariat avec la Fédération Nationale du Transport Routier (FNTR)) pour améliorer l’attractivité du secteur en agissant sur la qualité de vie et des conditions de travail, le réseau Anact-Aract  publie trois récits d'entreprises du transport qui ont bénéficié d'un accompagnement pour mettre en place des actions favorisant des recrutements durables.

  • La PME TC Transport 59 a expérimenté l'Action de formation en situation de travail (Afest) et s'attaque à la gestion des itinéraires, 
  • Le groupe Désert initie une série d'actions visant à améliorer les relations conducteurs-exploitant et reconnaître les compétences
  • L'entreprise Stef transport a souhaité mesurer le niveau de satisfaction de ses salariés et mettre en oeuvre une démarche participative pour identifier des améliorations concrètes à travers des mise en situation réelles (supprimer les temps d'attente,  réorganisation des briefs, débriefs...) 
close