Vous êtes ici

Transfert d'unité, transmission des compétences

Bloc des outils de page

Envoyer la page par email
Provence-Alpes-Côte d'Azur

A propos

Référence
339
Catégorie
Secteur d'activité
Code APE
Dans le cadre de la création d'une nouvelle unité d'exploitation, dotée de tous nouveaux procédés technologiques, cette entreprise met en place un plan de formation très formalisé. Objectif : assurer l'acquisition des nouvelles compétences. Ce dispositif s'accompagne d'une démarche spécifique d'aide au transfert.

Ajouter à ma liste de lecture

Description 

L'entreprise appartient à un groupe industriel international comptant parmi les leaders mondiaux sur le marché du semi-conducteur. Dans un contexte de forte concurrence, la stratégie du groupe consiste à comprimer les coûts et à investir régulièrement. Une deuxième unité de production, faisant appel à une nouvelle technologie de procédé, vient d’être construite sur le site de l'entreprise. L'engagement a été pris d’y transférer l'ensemble du personnel de l'ancienne unité, soit plus de 500 personnes.

Demande 

Un dispositif de formation relativement élaboré est mis en place, dans le cadre d’un processus beaucoup plus large d’accompagnement d’un changement majeur pour l’entreprise. Malgré cela, le transfert de personnel d’une unité à l’autre se heurte rapidement à un certain mécontentement des opérateurs transférés. Le but de l'intervention, de type étude, est de préciser les conditions pouvant favoriser une dynamique de transmission des compétences.

Démarche 

Les premiers transferts ont été réalisés dans le cadre d’un processus assez peu organisé, sauf en ce qui concerne le dispositif de formation.

Ce dispositif se caractérise par son haut degré de formalisation, très lié à la forte culture de management de la qualité et de certification du site. Il distingue :

  • La formation de base, dispensée par les formateurs du service formation interne, qui consiste à transmettre les connaissances de base : sécurité, process de fabrication, équipements, enjeux de qualité, contraintes de l’environnement de travail
  • La formation au poste de travail, qui va permettre à l’opérateur de prendre en main un équipement. Elle consiste en un suivi rapproché du nouvel opérateur, qui apprend à lancer les produits sous la conduite d’un opérateur expérimenté. À l’issue d’une période de 15j, le service formation vient en atelier pour vérifier, sur la base d’une check-list, que tous les points prévus ont été vus et sont réalisés correctement par le nouvel opérateur. Ensuite, pendant une période de 4 à 6 semaines, l’opérateur continue de travailler sur son équipement, en bénéficiant d’une supervision plus lointaine du tuteur. À l’issue de cette période, l’opérateur passe un test écrit au service formation qui lui permet, s’il le réussit, d’acquérir sa qualification sur le poste de travail concerné
  • Les formations spécifiques, qui vont permettre dans un deuxième temps de progresser dans une filière de spécialisation, dans une logique de parcours professionnel et de progression de carrière. La formation comporte une partie théorique et une partie de pratique, qui est définie par la nécessité de réaliser plusieurs fois avec succès un certain nombre d’opérations avant de passer le test de certification.

Puis les difficultés consécutives à la première vague de transfert conduisent la direction du site à mettre en place une cellule d’aide au transfert.

Composée de représentants du service RH et de chefs d'ateliers, elle a principalement travaillé sur l'amélioration du processus de transfert lui-même :

  • Identification et planification des besoins en compétences de la nouvelle unité,
  • Élaboration de règles pour le processus de transfert : recevoir les volontaires, leur expliquer le projet du site, les différences entre les deux unités, recueillir leurs souhaits, rapprocher leur profil des besoins de postes à pourvoir exprimés, les orienter vers un poste adapté en lien avec les deux managers concernés, suivre la contractualisation du transfert, éventuellement participer à des arbitrages, suivre l’intégration environ 2 mois après le transfert,
  • Développement des liens entre les deux unités de fabrication : organisation de visites inter-ateliers, mise en place d’opérateurs relais, chargés dans la nouvelle unité de présenter leur zone et d’aider à l’intégration des nouveaux dans l’équipe, et dans l'ancienne unité de remonter les freins, les suggestions pour améliorer les transferts.
Bilan 

Le dispositif de formation présente au départ des caractéristiques reconnues comme favorables à l’apprentissage : formalisation qui s’appuie sur une logique d’habilitation, prise en charge à la fois par la RH et l’atelier, mise « sous contrôle », apparaissent comme des garanties d’un certain temps consacré à la formation et d’une bonne compréhension des modes opératoires.

Deux points ressortent comme des points faibles : les contraintes d’exploitation du nouvel atelier ont tendance à réduire les temps de formation, et le dispositif n’a pas pris en compte, dans sa conception, les acquis des opérateurs dans l’ancien atelier. D’autres éléments apparaissent comme des conditions de réussite des transferts, notamment les conditions de leur préparation, les modalités d’accueil dans le nouvel atelier, l’interaction avec l’équipe en place ainsi que la représentation de nouvelles perspectives de développement professionnel que chaque opérateur transféréré peut ou non se construire.

Méthodes et outils associés

1
2
3
outils travail

Le réseau Anact-Aract propose différents outils et services destinés à ceux qui s'engagent dans des projets d'amélioration des conditions de travai

Publiées dans un supplément au n°345 de la revue Travail et changement, ces 12 propositions sont autant de voies d’amélioration du fonctionnement d

Perçue comme un modèle d’efficience, de rationalisation et de rentabilité, la méthode lean est adoptée par l'industrie mais aussi par le secteur te

Formations

Cette formation permet d’acquérir les bases méthodologiques dans le but d'analyser les données...

Cette formation-action permet de comprendre et d'analyser l'activité de travail par des outils...