Vous êtes ici

Tous les acteurs ont-ils la même représentation de la situation de leur entreprise ?

Bloc des outils de page

Envoyer la page par email
Cas entreprise

A propos

Référence
1363
Catégorie
Secteur d'activité
Effectif
Code APE
Région
C’est à cette question que l’Aract Martinique a aidé à répondre les salariés de cette fabrique en confrontant, à l’aide de l’OACT, un outil expert d’appréciation des conditions de travail, les différents points de vue des salariés et des managers. Car souvent les conflits ou les frustrations naissent de l’inadéquation entre ce qui est annoncé et la réalité du terrain. D’où l’intérêt d’une communication active, transparente et permanente de la part de la direction… et de la nécessité faire participer l’ensemble des acteurs à la vie de l’entreprise.

Ajouter à ma liste de lecture

Qui ? 

Cette entreprise, fondée en 2003, fabrique des étiquettes adhésives. Très attachée au développement économique et industriel local, elle adhère à l’Association martiniquaise pour la promotion de l’industrie (AMPI). De plus, dans l’optique de développer régulièrement son savoir-faire, elle est également adhérente à l’Union nationale des fabricants d’étiquettes adhésives (UNFEA). Elle emploie 8 salariés répartis sur différents postes de travail : administratif, conception, impression, production, livraison et commercial.

Quel était le problème à régler ?  

Cette intervention s’inscrit dans le cadre du Prix Inter-entreprises du Manager qui vise à récompenser les managers de Martinique sur leurs performances économiques, sociales et environnementales – les trois piliers du développement durable. L’Aract réalise à cet effet une expertise des conditions de travail, laquelle met en exergue les actions mises en œuvre par le manager dans le cadre de sa politique sociale, et fait ainsi ressortir les points forts et les points à améliorer de l’entreprise en matière de conditions de travail.

Qu’ont-ils fait ?  

L’expertise sociale menée s’inscrit dans le cadre d’une démarche concertée et participative. Elle se décline en cinq grandes phases, extraites de l’outil d’appréciation des conditions de travail (OACT). Il s’agit d’un outil co-construit par les partenaires sociaux de l’Aract Martinique avec pour objectif de manager la performance sociale de l’entreprise. Il permet ainsi de faire un état des lieux des pratiques en matière de conditions de travail en faisant ressortir les points forts et ceux à améliorer, lesquels viendront alimenter un plan d’action. Cette démarche s’inscrit dans une approche globale d’amélioration continue des conditions de travail.

La première étape de l’expertise a pour objectif de situer l’entreprise par rapport au contexte économique local, à sa taille et à son effectif. Elle se caractérise par le recueil et l’analyse des données sociales de la structure à partir d’une liste de documents tels que les outils de gestions des ressources humaines, le Document Unique d’évaluation des risques professionnels et son programme d’actions… cette liste n’étant ni exhaustive, ni exclusive. De plus, au-delà de son contexte social, la capacité de l’entreprise à fournir l’ensemble de ces données, dans un temps limité, donne une indication sur la disponibilité des tableaux de bord et outils sociaux internes.

Les deuxième et troisième étapes du diagnostic se déroulent à partir d’entretiens avec le manageur et les représentants des salariés.

Le premier entretien permet au lauréat de décrire sa politique sociale mise en place. Cet entretien est, pour lui, l’opportunité d’expliciter sa vision du management des conditions de travail ainsi que sa gestion des ressources humaines, de la santé et de la sécurité au travail : objectifs fixés, moyens alloués, actions planifiées et/ou mises en œuvre et difficultés rencontrées.

Le deuxième entretien a pour objectif de confronter la vision des salariés à celle du manager sur la politique sociale mise en œuvre et le management des conditions de travail existant. Il se déroule avec les représentants du personnel ou, à défaut, deux salariés - le plus nouveau et le ancien - afin de recueillir la vision la plus large des salariés.

La quatrième étape, permet à l’ensemble des salariés d’exprimer leur appréciation de la performance de leur entreprise en termes de conditions de travail. Elle consiste, à partir d’une grille d’items, à coter la performance de la structure sur cinq grandes thématiques : santé et sécurité au travail, organisation du travail, information et communication, diversité des populations au travail et relations de travail.

Enfin, l’expertise sociale se termine par une visite des locaux afin d’apprécier de façon globale les conditions d’hygiène et de sécurité au travail, et si besoin pour compléter l’expertise, une observation du travail.

Avec quels effets ?  

L’entreprise présentée ci-dessus a remporté le Prix Inter-entreprises du Manager. L’expertise sociale a révélé la convergence d’appréciation des conditions de travail entre le dirigeant et les salariés.

La gestion de la santé et de la sécurité au travail est dans l’ensemble bien appréhendée, avec une évaluation régulière des risques professionnels, la mise en œuvre d’actions de prévention et/ou d’amélioration et la collaboration pluridisciplinaire avec son service de santé au travail.

De plus, la gestion des ressources humaines est organisée, même si elle mériterait d’être plus formalisée. L’information et la communication circulent bien, particulièrement au moyen de deux types de réunions régulièrement organisées :

- pour planifier le travail et échanger sur les difficultés rencontrées ;

- pour échanger sur le bilan de l’entreprise en termes de projets et de résultats.

Les relations de travail sont bonnes. Plusieurs paramètres favorisent cette cohésion parmi lesquels la disponibilité et l’écoute du manager, l’entraide entre collègues, la prise en compte des temps de vie et l’organisation de repas avec l’équipe.

Enfin, le management est décrit comme « participatif ». Il est basé sur la concertation, la participation et l’écoute des salariés dès la mise en place de projets.

Méthodes et outils associés

1
2
3
gamme travail & réalités

Depuis plusieurs années, nous développons une gamme de jeux pédagogiques, intitulée "Travail & Réalités".

outils travail

Le réseau Anact-Aract propose différents outils et services destinés à ceux qui s'engagent dans des projets d'amélioration des conditions de travai

Publiées dans un supplément au n°345 de la revue Travail et changement, ces 12 propositions sont autant de voies d’amélioration du fonctionnement d

close