Vous êtes ici

TMS. Une action de prévention à destination des artisans bouchers de Corse

Bloc des outils de page

Envoyer la page par email

Ajouter à ma liste de lecture

Le contexte économique difficile de la profession et l’image écorchée du métier ont conduit la région Corse à lancer une démarche à destination des artisans bouchers de l'ile. Objectif : consolider la profession, la valoriser pour attirer les jeunes, développer les savoir-faire et apporter un éclairage sur les conditions de travail du boucher. Sollicitée par la Collectivité Territoriale de Corse, l’Aract est intervenue sur le volet prévention des risques professionnels.

Les Troubles Musculo Squelettiques (TMS) sont des pathologies qui affectent les muscles, les tendons, les nerfs, principalement des membres supérieurs, inférieurs et du dos. Les plus connues sont le syndome du canal carpien, les tendinites et les lombalgies. Ces troubles peuvent avoir des causes biomécaniques - efforts, répétitivité, positions articulaires extrêmes, temps de récupération insuffisant - ou  psychosociales : stress, manque de reconnaissance, insatisfaction, ...

Les industries agro-alimentaires sont particulièrement touchées. En Corse, les bouchers sont par exemple nombreux à déclarer avoir des maux de dos, des douleurs au cou, des picotements aux bras, des lourdeurs aux jambes.

Face à cette situation, les acteurs de la prévention de l'île se sont mobilisés. A partir d'une démarche initiée par la Région, Un travail conjoint avec les chambres des métiers, l’ADEC, les syndicats professionnels de la boucherie et l’Aract a permis la mise en place d’une charte qualité. En parallèle, l'Aract a accompagné directement six artisans bouchers en vue d'améliorer leurs conditions de travail.

Les pistes identifiées pour agir

A partir de ces interventions, des pistes d’actions ont été identifiées pour le secteur. Elles concernent :

Le matériel : 

  • Utiliser des outils en bon état et adaptés au travail : par ex couteaux affutés.
  • Utiliser des aides à la manutention : rail pour les pieces volumineuses, chariots de manutention...

La conception : 

  • Aménager les locaux au niveau de l’accueil, des vitrines, des billots... 
  • Organiser les espaces de circulation (sols anti dérapants...)
  • Organiser les unités de travail en lien avec le contenu du travail.

L'organisation :

  • Respecter des horaires
  • Organiser le travail collectif et la répartition des tâches.

La formation :

  • Former les salariés au port de charge, aux gestes et postures, à la sécurité.
  • Former à la découpe.

Un plan d'actions pour les artisans bouchers

Pour toucher les artisans et salariés du secteur dans l'ile, plusieurs présentations des conclusions et recommandations ont été réalisées sur l’ensemble de la région. Une plaquette est disponible, bientôt complétée par un film de sensibilisation.

En complément de ces actions de communication, des aides ont été accordées par l'ADEC et la chambre des métiers pour de nouvelles installations, mais aussi pour des transformations d’espaces et de vitrines. Sur le volet purement "conditions de travail" de la démarche, des sessions de formation sur le Document Unique, des aides financières et une forte sensibilisation aux TMS ont contribué à lancer une vraie dynamique collective dans la région.

VIDEO. Fédérer les entreprises autour d'une démarche innovante de changement

Dans le cadre du colloque "Bien concevoir pour ne pas décevoir : une offre pour les PME-PMI" organisé par l'Anact le mardi 14 mai 2013, Patrick Mias, président du Syndicat départemental des artisans-bouchers de Corse du Sud, et Philippe Négroni, directeur de l’Aract Corse, présentent le travail réalisé dans l'Ile de Beauté.

Pour aller plus loin :

- Télécharger la plaquette "Prévention des Troubles Musculosquellettiques chez les artisans bouchers de Corse"

- Consulter le dossier thématique d'anact.fr sur les TMS

- Accès au site de l'ADEC, l'Agence de Developpement Economique de la Corse

 

close