Vous êtes ici

Thierry Rousseau : "C'est en analysant ce qui se passe concrètement dans le travail qu'on peut comprendre l'absentéisme"

Bloc des outils de page

Envoyer la page par email

Ajouter à ma liste de lecture

Thierry Rousseau, chargé de mission à l'Anact, livre des éléments de compréhension de l'absentéisme au travail et propose des pistes d'actions aux acteurs de l'entreprise en s'appuyant sur deux études de cas.

Intervention de Thierry Rousseau à l'occasion du séminaire "La qualité de vie au travail : vers un renouvellement des politiques RH ?" organisé le 12 mars 2013 par l'Anact

 

Que sait-on de l'absentéisme ?

Thierry Rousseau livre tout d'abord des éléments de connaissance l'absentéisme professionnel. Son exposé s'appuie notamment sur l'étude "Les absences au travail des salariés pour raisons de santé : un rôle important des conditions de travail" publiée par la Direction de l’animation de la recherche, des études et des statistiques (Dares) en mars 2013.

Cette étude montre que le taux d'absentéisme national reste relativement stable (autour de 3,7 %) et ne subit pas l'influence des fluctuations du taux de chômage. En revanche, le taux d'absentéisme croît avec l'exposition à des contraintes de travail plus fortes (contraintes physiques ou mentales). L'absentéisme serait ainsi lié aux situations de travail, c'est à dire à ce qu'il se passe concrètement dans les bureaux et dans les ateliers.

Quels sont les grands courants intellectuels qui analysent l'absentéisme ?

Un courant de pensée tend à expliquer l'absentéisme comme un calcul volontaire du salarié. Ce qui équivaut à faire de l'absentéisme un acte opportuniste. Cette position est une dominante des enquêtes internationales publiées sur le sujet.

Un autre courant de pensée considère plutôt l'absentéisme comme le résultat d'une exposition à des facteurs de travail défavorables.

Thierry Rousseau appelle à nuancer cette dernière affirmation qui porte un regard "trop mécanique" sur l'absentéisme. Pour Thierry Rousseau, les absences au travail ne sont pas le reflet automatique d'une mauvaise santé. Car, à l'inverse, on peut observer des situations où le salarié peut être en mauvaise santé mais être présent. Pour bien comprendre l'absentéisme, il convient donc d'analyser plus finement le phénomène, de "faire parler les chiffres" de l'entreprise.

Études de cas et pistes d'actions

Thierry Rousseau présente deux études de cas qui illustrent le rôle stratégique d'un diagnostic de la situation vécue par l'entreprise. Construit sur l'analyse des situations de travail et partagé entre les acteurs de l'entreprise, un tel diagnostic permet d'analyser l'absentéisme et de le comprendre. C'est la clé de voûte d'une démarche de réduction et de prévention durable de l'absentéisme.

Les deux cas d'entreprise évoqués par Thierry Rousseau font l'objet d'une présentation plus détaillée dans l'ouvrage "Absentéisme et conditions de travail, l’énigme de la présence" publié aux Éditions de l'Anact (aux pages 131 et 142).

Cet ouvrage explique également les pistes d'actions que propose l'Anact aux acteurs de l'entreprise. Sa lecture pouvant être complétée par la consultation du dossier en ligne Comprendre et réduire l'absentéisme qui détaille pas à pas une démarche de prévention de l'absentéisme, illustrée de plusieurs études de cas et accompagnée d'outils opérationnels à télécharger.

Lire les bonnes feuilles de l'ouvrage Anact "Absentéisme et conditions de travail..."

 

Commander l'ouvrage

note: Absentéisme et conditions de travail, l’énigme de la présence
couverture de la publication

 

 

  • Prix : 19 € TTC
  • ISBN : 978-2-913488-67-0
  • Commander

 

 

A propos de l'auteur ...


Thierry Rousseau est sociologue du travail et des organisations. Après une thèse sur les controverses organisationnelles liées à l’implantation des nouvelles technologies en entreprise, il s’oriente vers les questions de santé et de prévention des risques au travail. Il rejoint l’ANACT en 2001 et co-rédige entre autres un ouvrage sur la régulation de la charge de travail en 2003. Il s’intéresse également aux questions d’organisation du travail.

close