Vous êtes ici

Télécharger le dossier de presse de la semaine pour la qualité de vie au travail "Mieux travailler à l'ère du numérique

Bloc des outils de page

Envoyer la page par email

Ajouter à ma liste de lecture

Organisée par l’Agence nationale pour l’amélioration des conditions de travail (Anact), la 13ème édition de la Semaine pour la qualité de vie au travail aura lieu du 13 au 17 juin 2016 sur un thème auxquels salariés et dirigeants d’entreprise se trouvent confrontés au quotidien : « Mieux travailler à l’ère du numérique ».

Elle est l’occasion d’explorer les risques et les opportunités générés par la révolution numérique sur les conditions de travail, et les répercussions que celle-ci a également au niveau du management et des relations sociales dans l’entreprise. Organisée en partenariat avec de grands acteurs concernés par cette thématique, la Semaine pour la qualité de vie au travail a pour ambition d’inciter les entreprises à se mobiliser pour améliorer la qualité de vie au travail. Le réseau Anact-Aract entend à cette occasion promouvoir toutes les innovations et bonnes pratiques susceptibles d’améliorer la satisfaction des salariés au travail et la performance des entreprises.

Au sommaire de ce dossier de presse :

- les résultats de l’enquête Anact TNS Sofres

- les enjeux, risques et opportunités de la transformation numérique en entreprise

- le programme des manifestations organisées par les Aract en région

- les événements des partenaires de la Semaine : Le Groupe La poste, Orange, Malakoff Médéric, La Fing



UNE VISION PLUTÔT POSITIVE DE LA TRANSFORMATION NUMÉRIQUE AU TRAVAIL, MÉRITANT D’ÊTRE NUANCÉE

L’enquête réalisée par TNS Sofres pour l’Anact dresse un état des lieux de la transformation numérique en entreprise et de ses enjeux et attentes en lien avec la qualité de vie au travail. Au regard des résultats de ce sondage, il apparaît que le numérique au travail revêt plutôt une consonance positive. Salariés et chefs d’entreprise affirment se sentir aujourd’hui à l’aise avec le numérique dans l’entreprise ; ils affichent un certain optimisme quant aux répercussions de celui-ci sur leur propre avenir et celui de l’entreprise. Cette tendance est toutefois davantage marquée chez les chefs d’entreprise, les PCS + et chez les plus jeunes, que chez les salariés moins qualifiés et plus âgés. Les points de vue sur les effets des technologies sur les conditions de travail sont en revanche beaucoup plus mitigés.

Pour Olivier Mériaux, directeur général adjoint de l’Anact,

« l’optimisme global exprimé dans ce sondage doit être appréhendé avec prudence. Ce résultat est plutôt conforme à d’autres sondages menés sur cette thématique. En revanche, les enquêtes du ministère du travail tendent à mettre davantage en exergue les risques liés aux débordements dans l’usage des outils numériques ».

En savoir plus : télécharger le dossier de presse

Télécharger

dp_sqvt_vf_13_juin.pdf (PDF, 1.13 Mo)