Vous êtes ici

Souffrance au travail des enseignants et pistes de prévention

Une étude révèle que 17% des professeurs sont victimes d'épuisement, contre 11% dans les autres professions. Les jeunes en dessous de 30 ans sont les plus exposés.

Dans son édition du jeudi 20 octobre 2011, Le Monde livre les grandes lignes (accessible uniquement aux abonnés) d'une étude réalisée auprès de plus de 2.000 enseignants de 400 collèges et lycées, par un ancien inspecteur général de l’Education nationale et un psychiatre de la MGEN (mutuelle des enseignants).

Destinée à paraître intégralement dans un rapport intitulé : "La qualité de vie au travail dans les lycées et collèges. Le burn-out des enseignants", cette enquête révèle que 17% des professeurs de collèges et lycées sont touchés par le "burn-out" contre 11% dans les autres professions.

Interviewé par l'AFP, Georges Fotinos, ancien inspecteur général de l'Education nationale et coauteur de cette enquête précise que "les différences entre les sexes et entre les établissements -en zone urbaine, en zone rurale, en ZEP...- sont moins déterminantes que le facteur âge. Les jeunes en dessous de 30 ans sont plus exposés" et qu'au final "Près de 30% des enseignants interrogés ont dit songer, souvent, à quitter le métier".

Le travail d'enseignant et ses conditions de réalisation

Laurence Janot–Bergugnat et Nicole Rascle, auteures de "Le stress des enseignants" (Armand Colin, 2008) ont étudiée le contenu du travail du corps enseignant et ses conditions de réalisation. Dans une interview accordée à François Jarraud de cafepedagogique.net, elles livrent les sources de stress les plus fréquemment citées :

"La surcharge de travail : c’est le cumul des contraintes, venues se rajouter progressivement dans le métier, associé à une forte intensité du travail enseignant du fait de la multiplicité des opérations à effectuer en classe sur une durée très courte (répondre, écouter, se déplacer, écrire, maintenir l’ordre, gérer la dynamique du groupe tout en étant attentif aux individus…).

Le conflit de rôle : être confronté à des ordres contradictoires, des pressions émanant de sources différentes, et qui plus est en opposition avec ses valeurs personnelles, comme par exemple, être pris entre la demande du groupe classe et les besoins spécifiques de certains élèves à besoin particulier.

L’inéquité et le manque de reconnaissance : il semble que ce ne soit pas tant de la part des élèves que les enseignants cherchent à recevoir des "récompenses" (les efforts consentis en direction des élèves ne constituent pas, pour les enseignants, une monnaie d’échange), mais plutôt de la part de la hiérarchie, des collègues, des parents et de la société, en général.

La difficulté à intéresser les élèves : ceux-ci peuvent ne pas adhérer du tout au projet scolaire qui leur est offert ; en le signifiant par l’agitation ou l’apathie, la perturbation, la démobilisation face au travail. Avoir un cours bien préparé, et faire preuve de compétences psychosociales ne garantissent pas un comportement positif envers le travail scolaire."

L'article ajoute également le manque de soutien de la hiérarchie et les relations conflictuelles entre collègues.

Comment se protéger et prévenir

Dans l'article "Des causes inattendues du stress des enseignants" Flora Yassine s'est penché sur les travaux de recherches menés sur le malaise des enseignants. Elle livre les "modes de travail protecteurs" mobilisables par les enseignants, que proposent Laurence Janot–Bergugnat et Nicole Rascle :

"Le travail en équipe qui permet de libérer la parole, partager les expériences, se passer les cours lorsqu’ils se sont montrés efficaces, s’échanger les petits "trucs qui marchent", la solidarité et la construction d’une culture commune permettent de mieux résoudre les problèmes de violences, d’améliorer le climat scolaire et par là même le bien-être et l’efficacité des enseignants.

Un management protecteur (écoute accordée aux personnels, soutien actif et empathique du chef d’établissement par exemple) est aussi un facteur essentiel de réduction des risques, tout comme le dialogue et la coopération avec les familles."

Parmi les initiatives prises par les pouvoirs publics pour prévenir le stress des enseignants, on notera le DVD intitulé "Prévenir le stress, parole d’enseignant" coédité par l’IUFM d’Aquitaine et le CRDP d’Aquitaine en octobre 2007. Il présente de nombreux témoignages d’enseignants du premier et du second degré mais aussi de personnels de direction. Ces séquences vidéo sont regroupées en autant de modules que de problèmes souvent rencontrés (débuter dans le métier, stress & parents, (in)satisfactions...).



Ces témoignages filmés apportent des éléments de compréhension des processus de stress et des composantes sociétales qui influencent la pénibilité du travail. Au-delà des causes, différentes pistes de prévention individuelles ou collectives sont proposées. Les enseignants sont invités à se saisir de ces témoignages et des pistes de réflexion associées en ligne pour mieux comprendre et agir.

+ sur le web

Bibliographie "Le travail des enseignants : quel métier ? quel métier !"

close