Vous êtes ici

Soigner la QVT dans les établissements de santé et du médicosocial : 3 exemples à découvrir

Qualité de vie au travail et qualité des soins sont intimement liées. 3 exemples de démarches d'établissements visant à progresser sur ces deux dimensions sont à découvrir dans la collection « Récits d’action et enseignements » de l'Anact.

Qvt dans les établissements sanitaires et médicosociaux

De fin 2015 à 2018, 164 établissements sanitaires et médicosociaux se sont engagés dans un dispositif expérimental mené en région par les Aract et les ARS pour initier des démarches QVT. En participant à ces « clusters sociaux QVT », ils ont bénéficié de temps d’accompagnement communs et individuels pour mener des expérimentations. Une nouvelle parution de l’Anact revient sur trois démarches significatives menées dans ce cadre en associant le personnel soignant et non soignant.

>>> Découvrir le livret « soigner la QVT dans les établissements de santé et du médico-social 

Une charte sur les relations entre soignants, patients et leur entourage, des modalités de recrutement participatif associant manageur et salarié, une expérience d’un « vis mon travail » pour les nouveaux embauchés ou encore le « lunch idea », un déjeuner mensuel qui prend la forme de réunion informelle entre les différents corps de métier pour penser de nouvelles façons de travailler… sont autant d’initiatives déployées par cette clinique de soins de suite et de réadaptation de Dordogne. Elles ont pris place dans une dynamique plus large visant à améliorer les relations de travail et par effet de ricochet la qualité de soins.

Une clinique psychiatrique de l’Eure s’apprête à regrouper différents sites sur un seul, agrandi et rénové. Ces changements impactant directement l’organisation du travail, l’établissement déploie une démarche participative avec ses salariés pour définir de nouvelles façons de travailler. Comité de pilotage et groupe de travail opérationnel décident de travailler sur la tranche du matin qui concentrent de nombreux enjeux. Il est notamment décidé de tester en situation deux scénarios d’administration des médicaments (en chambre ou en salle) une activité qui a des répercussions sur la qualité des soins et les conditions de travail. La méthode la plus appropriée est décidée collectivement. L’anticipation et la démarche concertée ont permis de réajuster l’environnement de travail en tenant compte des activités des salariés.

Autre contexte, autre exemple : cet hôpital public de Guadeloupe vient de déménager et d’intégrer un volet médico-social avec l’ouverture d’un EHPAD. Pour faire baisser la tension et apaiser un dialogue social crispé, la structure a déployé un plan d’actions à la suite d’un diagnostic réalisé de façon participative grâce à des espaces de discussion auxquels 115 salariés sur 150 ont contribué. Fruits de ces échanges collectifs : des aménagements de poste de travail des cuisines, une charte managériale, ainsi qu’une simplification de la répartition et l’organisation des tâches (check-list, plages horaires, circuit de communication…).

Pour aller plus loin

Les clusters QVT ont été mis en oeuvre dans le cadre d'un projet mené avec la Haute Autorité de Santé et la Direction générale de l'offre de soins.

Lire le rapport d’évaluation produit avec une équipe de chercheurs du Laboratoire d’Economie et de Sociologie du Travail (LEST), de l’Université d’Aix-Marseille.

D’autres clusters QVT ont été déployés dans les Ephad par le réseau Anact-Arat et les ARS. En savoir plus

close