Vous êtes ici

Simuler le travail futur avec une plateforme de réalité virtuelle

Une plateforme de réalité virtuelle offre de nouvelle perspective dans le processus de conception. Elle facilite notamment le dialogue entre utilisateurs et concepteurs en permettant de tester et d’évaluer des maquettes numériques afin de les optimiser avant prototypage physique.

plateforme de réalité virtuelle

Domaines d'application

Cette technologie peut par exemple être utilisée dans des démarches de prévention des troubles musculoquelettiques (TMS). Elle vient alors en appui et complète le travail de réflexion sur l'ergonomie des postes de travail.

Apports et limites

Grâce à l’utilisation de la plateforme de réalité virtuelle immersive, l’opérateur peut évoluer dans l’environnement d’une maquette numérique représentant virtuellement le futur poste de travail et le tester.

Cette technologie propose ainsi de nombreux avantages comme notamment :

  • Faciliter la projection en permettant à l’utilisateur final d’avoir une meilleure représentation du futur poste de travail et de s’immerger dans la prochaine installation par l’intermédiaire de la scène virtuelle
  • Mettre à l’épreuve les solutions envisagées, ce qui permet un premier niveau de vérification de l’accessibilité du poste et sa "viabilité" d’un point de vue biomécanique (accessibilité du poste de travail, zones d’atteintes...)
  • Pouvoir apporter des corrections en temps réel au regard des ajustements proposés par l’opérateur grâce à sa vision plus concrète du futur poste de travail.

Elle permet ainsi au concepteur de mieux appréhender les modifications à apporter avant la réalisation du prototype. Elle joue un rôle de facilitateur d’échanges entre les différents acteurs concernés dans le processus de conception. Elle facilite la communication entre les personnes aux métiers différents et aux disciplines diverses (concepteurs, ergonomes, utilisateurs finaux) pour une meilleure collaboration et une optimisation de la solution.

Conditions d'utilisation

Dans le cadre d’un processus de conception en vue de diminuer les risques d’apparition des TMS, l’utilisation de cet équipement de haute technologie doit nécessairement s’intégrer dans une démarche spécifique s’appuyant notamment en amont sur une analyse ergonomique. Il s’agit d’identifier non seulement des facteurs biomécaniques qui contribuent aux risques de survenue des TMS, mais également, les facteurs organisationnels et psychosociaux. Ces facteurs plus qualitatifs jouent un rôle important dans les TMS. L’équipe ERCOS (Equipe de Recherche en ERgonomie et COnception des Systèmes) du laboratoire SeT (Systèmes et Transports) de l’UTBM (Université de Technologie de Belfort Montbéliard) s’est dotée d’une plateforme de réalité virtuelle immersive. Associée à d’autres outils (outils de métrologie, outils de simulation numérique,…) , elle est notamment mise en œuvre dans une méthodologie de conception « ergonomique » développée par l’équipe de professionnels.

Retour d'expérience

Utilisation d'une plateforme de réalité virtuelle immersive dans une démarche de conception ergonomique

Confronté à une population vieillissante et à l’apparition de problèmes de santé, particulièrement des TMS (épicondylites, tendinites) au sein de l’atelier bobinage, le Directeur des Ressources Humaines lance un projet d’amélioration des conditions de travail. En effet, le médecin du travail a constaté l’apparition de TMS et une augmentation des plaintes du personnel, majoritairement féminin, au sein de l’atelier bobinage.

Télécharger le cas