Vous êtes ici

Autodiagnostic fonctionnement d’un CHSCT

CHSCT

L’autodiagnostic CHSCT du réseau Anact-Aract ou comment faire le point sur le fonctionnement et l’action du CHSCT

Le Comité d'Hygiène, de Sécurité et des Conditions de Travail (CHSCT) est une instance-clé de la prévention des risques professionnels et de la santé au travail dans les entreprises. Présent dans toutes les structures ayant au minimum 50 salariés, il contribue à la protection de la santé et de la sécurité des salariés ainsi qu’à l’amélioration des conditions de travail.

Fortement mobilisé aujourd’hui tant sur les conditions de travail que sur des sujets complexes comme les risques psychosociaux (RPS), la pénibilité au travail, les troubles musculosquelettiques (TMS) ou encore sur l'analyse des indicateurs de santé, le CHSCT doit disposer d’outils adaptés pour assurer ses missions.
Les actions menées par le réseau Anact-Aract visent notamment l’information et l’outillage de cette instance.

Comment optimiser le fonctionnement du CHSCT ?

L’outil « Autodiagnostic CHSCT » élaboré par le réseau Anact-Aract a pour objectif d’amener les membres du CHSCT à réfléchir sur leurs pratiques et d’identifier les leviers de progrès possibles.
Cet outil permet de situer les pratiques du CHSCT en termes de légitimité, de fonctionnement et d'action. Il permet également de comparer les points de vue des différents membres d’un CHSCT (collèges salariés, employeurs, membres de droit) pour en débattre. Enfin, il permet d’identifier collectivement les axes de progrès possibles.
Cet outil s’inscrit donc dans une démarche d’évaluation collective au sein de l’instance.

La démarche proposée :

  1. Étudier et valider en CHSCT la pertinence de l’utilisation de l’autodiagnostic ;
  2. Accéder à l’outil (un formulaire d’inscription vous permet d’en faire la demande) ;
  3. Compléter l’autodiagnostic : un seul identifiant par CHSCT / structure est délivré. Chaque membre de CHSCT peut ainsi se connecter à la plate-forme et compléter le questionnaire proposé (au préalable vous pouvez télécharger une version papier du questionnaire) ;
  4. Accéder aux résultats : lorsque chaque membre a complété l’autodiagnostic, les résultats sont consultables en ligne sous forme de tableaux de bord (téléchargeables et imprimables).
  5. Analyser et partager les résultats dans le cadre d’une réunion de CHSCT afin d’identifier collectivement les axes de progrès possibles.
  6. Aller plus loin en consultant une collection de 14 fiches « repères » pour compléter la restitution des résultats.

Comment bénéficier du dispositif et à la documentation associée ?

•    Pour accéder à la plate-forme Autodiagnostic CHSCT, il suffit de compléter un formulaire de demande d’accès.