Vous êtes ici

Services à la personne : l’ARACT IDF saluée pour ses initiatives en matière de prévention

Bloc des outils de page

Envoyer la page par email

Ajouter à ma liste de lecture

Le 25 octobre dernier, Arnaud Coulon, directeur adjoint de l’ARACT Ile-de-France, a présenté devant la Commission Paritaire Nationale Emploi Formation Professionnelle les initiatives de prévention des risques professionnels (PRP) engagées par l'Aract dans le secteur des Services d’Aide à la Personne.

La PRP dans le secteur des SAP : au-delà du dirigeant, un focus sur l’encadrement de proximité

Pour Arnaud Coulon, directeur adjoint de l’ARACT Ile-de-France, le secteur des SAP présente une particularité par rapport à d’autres secteurs : le cadre réglementaire de la Prévention des Risques Professionnels (PRP) ne concerne pas uniquement le dirigeant en termes de responsabilité, mais également l’encadrement de proximité et les intervenant(e)s. En effet, l’intervenant(e) est souvent seule, avec beaucoup d’arbitrages à opérer et est garant(e) de la qualité de service. De son côté, l’encadrant(e) doit « jongler » avec différentes contraintes en matière d’organisation du travail et doit apporter le soutien utile et nécessaire aux intervenant(e)s. Intervenant(e)s et encadrant(e)s sont des acteurs à part entière de la prévention dans ce secteur.

Retour sur le dispositif d’accompagnement THETIS

L’ARACT IDF est également revenue auprès des membres de la commission sur l’opération engagée par le Réseau ANACT - ARACT en 2008, à la demande de l’Agence Nationale des Services à la Personne (ANSP) : le dispositif Thétis. Celui-ci a porté sur l’accompagnement de près de 600 structures sur l’organisation du travail, la démarche Qualité et plus globalement la professionnalisation des structures.

La question des conditions de travail constitue très souvent le « parent pauvre » des plans d’action qui ont été défini en sortie des diagnostics. Selon Paulin Llech, président de la Fedesap, il est évident que l’amélioration des conditions de travail constitue un levier de performance pour les structures ; c’est donc une priorité

Engager la montée en compétence des structures SAP dans la prévention des risques professionnels, une volonté forte de l’ARACT Île-de-France

L’ARACT IDF, qui souhaite impulser la mise en œuvre de démarches de PRP dans le secteur des SAP a expérimenté, durant ces deux dernières années, une formation-action visant à dépasser la mise en conformité avec le cadre réglementaire et rendre les structures plus professionnelles et autonomes en matière de démarches de prévention. D’abord dans le Val d’Oise. Celle ci sera renouvelée en 2012 avec le relais opérationnel de plusieurs Services de Santé au Travail.

Une seconde formation-action a été menée sur le territoire des Hauts-de-Seine, avec l’appui de la Maison de l’Emploi Seine Ouest Entreprise et Emploi. Mettant ainsi à disposition des opérateurs outils et méthodes, avec l’appui des OPCA pour engager une monté en compétences des structures.

Finalement, la commission a regretté, à l’instar de l’ARACT IDF, la carence de modules de formation sur la Prévention des Risques Professionnels dans les maquettes pédagogiques que ce soit en formation initiale qu’en formation continue, qui se limitent souvent aujourd’hui des formations Gestes et Postures ou bien encore PRAP.

En effet, les entreprises incorporent rarement cette problématique dans leurs priorités de formation. L’ARACT IDF se proposant d’enrichir leurs offres de formation par la mise à, disposition de modules spécifiques, la Commission a approuvé la nécessité d’inciter les organismes de formation à enrichir leur offre avec des formations en PRP.

Développement et diffusion des modules e-learning de l’ARACT IDF : un atout salué par la Commission

L’ARACT IDF développe actuellement 4 modules e-learning, dédiés à la prévention des risques professionnels dans le secteur des services à la personne. Suite à leur présentation aux membres de la Commission, ceux-ci ont reconnu qu’ils présentent un double avantage.

D’une part celui d’une démarche très pragmatique : partir de l’activité de l’encadrant pour aller vers la PRP, et non l’inverse. Et d’autre part celui d’offrir une logique de parcours modulaire et complémentaire allant de la sensibilisation à la mise en œuvre d’une démarche de prévention au sein de la structure.

Au-delà de l’intérêt pédagogique et de la pertinence du projet de l’ARACT IDF, la commission s’est montrée attentive à la proposition de diffusion large de ces modules dans une logique mutuellement profitable et avec le portage actif des fédérations professionnelles.

Renouveler les pratiques de formation, un axe fort et majeur

La commission a souligné, en conclusion de cette rencontre, la nécessité d’avancer dans le domaine de la formation professionnelle et de faire appel éventuellement à un partenariat élargi incluant l’ANSP pour développer ces modules sur la prévention des risques professionnels et les diffuser très largement à travers des dispositifs pérennes. La commission est convaincue que l’on peut créer de la synergie au sein des structures (direction et salariés), mais qu’avant toute chose, une professionnalisation des acteurs dans le domaine de la prévention s’impose…

Source : www.aractidf.org

Crédits photo : www.facebook.com/Intouchables.lefilm