Vous êtes ici

Services à domicile, intégration d'un outil numérique : comment adapter son organisation du travail ?

Bloc des outils de page

Envoyer la page par email

Ajouter à ma liste de lecture

Services à domicile, intégration d'un outil numérique : comment adapter son organisation du travail ?
Type de publication
Page(s)
12
Auteur(s)
  • Aract Bretagne
0

Le secteur des services à domicile est aujourd’hui confronté à un défi majeur : la nécessité d’améliorer la qualité de service pour mieux répondre aux attentes des bénéficiaires et de leurs familles, mais aussi aux exigences des pouvoirs publics dans la prise en charge de la dépendance et dans la structuration des parcours de vie et de santé.

Or, ce secteur connaît de grandes difficultés à recruter et fidéliser ses salariés et subit un fort absentéisme qui impacte la performance des structures et la qualité du service rendu.

L’amélioration de la qualité de vie au travail des salariés est donc une des priorités du secteur pour préserver la santé du personnel, développer l’attractivité des métiers, la performance des organisations et la qualité des services.

Le numérique, et plus particulièrement les systèmes d’information intégrée, est perçu comme l’un des leviers pour répondre à cet enjeu. Ces outils peuvent générer un gain de temps, une sécurisation des données médicales, un développement de la coordination entre professionnels, une optimisation des moyens grâce au suivi d’activité en temps réel, ou encore une amélioration de la prise en soins et des conditions de travail. Mais s’ils peuvent faciliter certaines missions au quotidien, ces outils nécessitent toujours d’ajuster l’organisation pour que les promesses soient au rendez-vous. À défaut, l’introduction de ces outils numériques peut présenter un risque de dégradation des conditions de travail et de qualité de service.

Ce guide présente les enseignements de l’expérience de quatre Services de Soins Infirmiers A Domicile (SSIAD) qui ont intégré des outils de télégestion. Ces quatre structures ont été accompagnées par l’Aract Bretagne et le cabinet Ergonova dans le cadre d’un projet porté par l’Union Nationale de l’Aide, des soins et des services à domicile d’Ille-et-Vilaine (UNA 35).