Vous êtes ici

Sensibiliser les entreprises du machinisme agricole à la prévention des risques

Bloc des outils de page

Envoyer la page par email
Cas entreprise

A propos

Référence
1351
Catégorie
Secteur d'activité
Code APE
Le secteur du machinisme agricole est largement méconnu et peu attractif pour les personnes qui voudraient s’y engager. C’est le cas dans ce territoire où l’interprofessionnelle de l’artisanat a décidé de soutenir la volonté de cinq entreprises dans une action collective visant la promotion d’une démarche d’évaluation et de prévention des risques professionnels. Cette formation a abouti à la réalisation d’un « Guide de sensibilisation machinisme agricole – Les 5 clés d’une bonne relation avec vos clients – Prévenir et gérer les risques de tensions avec vos clients ». Des exemples d’actions issues de l’expérience et de témoignages de ces entreprises y sont proposés. Plus ou moins simples à mettre en place, celles-ci doivent être adaptées à chaque contexte d’entreprise et aux difficultés rencontrées avec ses clients.

Ajouter à ma liste de lecture

Description 

La Commission paritaire régionale interprofessionnelle de l’artisanat Poitou-Charentes (CPRIA) a constitué un groupe de travail « Qualité de vie au travail – santé au travail » en charge de monter des projets régionaux et de les mettre en œuvre. Ce groupe est appuyé par l’Aract Poitou-Charentes sous la forme d’aide au développement des stratégies d’actions et de leur mise en œuvre technique.

Le groupe a décidé d’expérimenter « le machinisme agricole » auprès d’un secteur professionnel peu animé sur le territoire du Poitou-Charentes, sans structure permanente active. Le machinisme agricole est un secteur d’activité au service de ses clients, composé en grande partie de petites entreprises implantées au plus près des exploitations agricoles au cœur des territoires. Ce secteur représente 180 entreprises en Poitou-Charentes pour environ 1 000 actifs (employeurs et salariés). Pourtant, il est méconnu et souffre d’un manque d’attractivité dû notamment à une mauvaise représentation de ses conditions de travail.

La finalité principale de cette action est de promouvoir la démarche d’évaluation et de prévention des risques professionnels dans les entreprises de ce secteur.

Demande 

La CPRIA souhaitait que l’Aract accompagne le secteur du machinisme agricole sur des questions de prévention des risques professionnels.

Lors d’une 1ère réunion avec 5 entreprises du secteur, les employeurs ont souhaité travailler sur les « risques liés à la relation clientèle ». Diverses raisons ont conduit à ce choix :

- c’est un risque transversal qui touche tous les métiers de ces entreprises : direction/ commercial, magasinier, mécanicien, y compris les postes de secrétariat/comptable occupés la plupart du temps par des femmes dans un secteur d’activité très masculin ;

- c’est un risque complexe à appréhender et dont les entreprises ont du mal à maîtriser ;

- c’est un risque dont les salariés se plaignent le plus.

Démarche 

Le projet a démarré en décembre 2013 et s’est terminé en octobre 2015.

Premier objectif : élaborer une plaquette de sensibilisation sur les « bonnes pratiques ». Il a été nécessaire de passer par différentes phases :

• La constitution d’un groupe de travail composé de 4 à 5 entreprises (décembre 2013 à janvier 2014) : la mobilisation des entreprises a été faite par l’UPA en lien avec la FNAR (Fédération nationale des artisans ruraux) nationale et régionale. Après une première rencontre avec l’Aract et l’UPA, 5 entreprises volontaires ont signé une lettre d’engagement précisant les modalités de participation et d’implication dans le projet.

• L’organisation de 3 réunions de travail avec les 5 entreprises volontaires et 2 demi-journées dans chacune des entreprises (février à septembre 2014) : l’UPA a organisé toute la logistique de cette phase (convocation aux réunions, comptes-rendus…). L’animation de cette phase a été faite par l’Aract et l’agent chargé du contrôle de la prévention secteur agricole de la Direccte.

• La conception et l’impression d’un document de synthèse intitulé « Guide de sensibilisation machinisme agricole – Les 5 clés d’une bonne relation avec vos clients – Prévenir et gérer les risques de tensions avec vos clients » (octobre 2014 à mai 2015). L’écriture du document de synthèse a été faite par l’Aract, avec des relectures approfondies de la part de la Direccte, l’UPA et la FNAR. Une réunion avec la MSA et la FNSEA a été organisée pour leur présenter le projet et le contenu du document, notamment pour avoir leur avis sur la perception qu’ils en ont en tant que représentants du monde agricole. Le guide a ensuite a été validé par l’ensemble des membres de la CPRIA (UPA, CGT, CFDT, CFTC, CFE-CGC, CGT-FO). La conception et l’impression du document ont été confiées à un prestataire extérieur.

Deuxième objectif était de sensibiliser les entreprises de machinisme agricole régionales. L’Aract et l’UPA ont organisé et animé 2 réunions d’information, entre septembre 2014 et octobre 2015, sur les territoires à destination des chefs d’entreprise et des salariés des entreprises. Ces réunions ont été faites pour le compte de la SCAR (groupement d’achat des entreprises de machinisme agricole).

Troisième objectif était de promouvoir l’action. Trois choses ont été mises en place :

• la restitution des résultats de l’action à la CPRIA : au groupe de travail « qualité de vie au travail – santé au travail » pour clôturer le projet, en septembre 2015, et lors d’une commission de la CPRIA, en octobre 2015 ;

• la promotion de l’action en région via la diffusion sur les sites internet de l’ensemble des partenaires du projet mais aussi lors d’une conférence de presse organisée dans une des entreprises volontaires en présence des membres de la CPRIA et des financeurs de l’action ;

• la promotion de l’action nationalement via la présentation du guide lors d’une réunion nationale de la FNAR.

Bilan 

Cette démarche de type action collective alterne :

- des réunions collectives qui permettent aux entreprises d’échanger sur leurs pratiques, de mettre en commun leurs difficultés et d’avoir des apports théoriques pour aider à la réflexion ;

- et des accompagnements individuels dans chaque entreprise pour leur permettre de mettre en pratique les pistes de réflexion.

Cette action a permis de mettre en évidence que ces risques d’incivilités ou de violences de la part des clients sont bien présents sur les lieux de travail. Ce sont des risques professionnels en tant que tel, parfois difficiles à gérer mais pour lesquels il n’y a pas de fatalisme. Les entreprises volontaires ont prouvé qu’il est possible de prévenir ou au moins de diminuer ces situations de tensions avec les clients, en agissant sur :

- la conception et l’aménagement des locaux, pour un lieu de travail adapté à l’activité et aux besoins de la clientèle ;

- l’organisation du travail, pour une gestion efficace du travail pour les clients comme pour les salariés et pour l’anticipation des situations potentielles de conflits ;

- les compétences, pour des travailleurs en capacité de gérer les relations avec du public ;

- les responsabilités de chacun, pour un positionnement clair de chaque acteur de l’entreprise ;

- ainsi que sur la communication externe pour instaurer une relation de confiance et de transparence avec les clients et interne pour faciliter le dialogue en vue d’anticiper des relations conflictuelles avec les clients

Méthodes et outils associés

1
2
3
gamme travail & réalités

Depuis plusieurs années, nous développons une gamme de jeux pédagogiques, intitulée "Travail & Réalités".

outils travail

Le réseau Anact-Aract propose différents outils et services destinés à ceux qui s'engagent dans des projets d'amélioration des conditions de travai

Publiées dans un supplément au n°345 de la revue Travail et changement, ces 12 propositions sont autant de voies d’amélioration du fonctionnement d

close