Vous êtes ici

Industrie

Bloc des outils de page

Envoyer la page par email

Ajouter à ma liste de lecture

Tous les acteurs ont-ils la même représentation de la situation de leur entreprise ?

Cette entreprise, fondée en 2003, fabrique des étiquettes adhésives. Très attachée au développement économique et industriel local, elle adhère à l’Association martiniquaise pour la promotion de l’industrie (AMPI). De plus, dans l’optique de développer régulièrement son savoir-faire, elle est également adhérente à l’Union nationale des fabricants d’étiquettes adhésives (UNFEA). Elle emploie 8 salariés répartis sur différents postes de travail : administratif, conception, impression, production, livraison et commercial.

Sensibiliser les entreprises du machinisme agricole à la prévention des risques

La Commission paritaire régionale interprofessionnelle de l’artisanat Poitou-Charentes (CPRIA) a constitué un groupe de travail « Qualité de vie au travail – santé au travail » en charge de monter des projets régionaux et de les mettre en œuvre. Ce groupe est appuyé par l’Aract Poitou-Charentes sous la forme d’aide au développement des stratégies d’actions et de leur mise en œuvre technique.

Télétravail : au-delà des préoccupations personnelles, rechercher des leviers organisationnels

Créée en 1968, l’entreprise s’est développée à partir du négoce de produits métallurgiques : acier, inox, aluminium... Progressivement, la PME familiale a diversifié son activité grâce au rachat de petites entreprises, permettant aujourd’hui au Groupe ainsi constitué de proposer divers services et produits de la métallurgie autour de trois grands pôles : bâtiment, négoce et tubes.

Une entreprise de la métallurgie conçoit ses nouveaux bâtiments avec ses salariés

Cette entreprise conçoit et fabrique des filtres et éléments filtrants métalliques (toutes sortes de filtres, cages de faraday, tôles perforées, toiles métalliques, métal déployé, emboutis, emboutis tassés, tôlerie fine…) à partir d’inox, de cuivre, de laiton, de bronze, d’acier et d’acier zingué ou galvanisé. Ses principaux clients sont des acteurs majeurs de différentes filières : automobile, aéro-spatial, défense/sécurité, (pétro)chimie, cryogénie, énergie, environnement, nucléaire, pharma/médical/cosmétique, process et équipements industriels, robinetterie et biens d’équipement.

Se former à l’analyse de la pénibilité pour élaborer des actions concrètes d'amélioration

Cette action collective «Prévention de la pénibilité chez les artisans boulangers et pâtissiers d’Ile-de-France » a été organisée dans le cadre d’un partenariat de plusieurs institutions ayant comme objectif d’outiller les Boulangers-Pâtissiers en matière d’analyse des situations de travail et d’élaboration de solutions adaptées.

À la recherche d’une stratégie articulant "performance" et QVT : s’appuyer sur les ressources internes

Cette entreprise rachetée en 2012 est au départ une TPE de 6 salariés qui a évolué rapidement en effectif pour atteindre 11 salariés. La structure est spécialisée dans la charpente et la construction de maison ossature bois. Dans un contexte de crise, elle a subi une baisse significative de son activité. Elle a alors développé une stratégie commerciale plus agressive dans la recherche de nouveaux marchés et le développement des partenariats pour proposer une offre globale de maisons performantes.

Favoriser l’implication des manageurs et des équipes dans l’amélioration des processus de travail et de coopération : un enjeu de QVT

Ce centre de recherche et développement a été créé par un groupe international dans le domaine des services informatiques. Il regroupe 100 collaborateurs de 25 nationalités différentes. La moyenne d’âge est de 39 ans, l’ancienneté moyenne est de 8 ans mais 25% de l’effectif ont moins de 3 ans. En France, la politique RH et la négociation sociale sont centralisées au niveau du groupe (accord égalité, plan seniors…).

Le dialogue social au cœur de la performance de l’entreprise et de la santé des salariés

Cette entreprise de 70 salariés est une filiale d’un groupe spécialisé dans l’installation de transports par câble. Elle réalise la fabrication et le montage en atelier de ces équipements. Elle est régulièrement sollicitée pour des fabrications non standard ou hors gabarit qui font la fierté des salariés mais contraignent aussi fortement sa rentabilité.

L’analyse des modes de coopérations : une clé pour identifier les pistes de progrès dans l’entreprise

Ce site d’une grande entreprise sidérurgique est spécialisé dans la découpe et la distribution d’aciers spéciaux. Il compte 40 salariés. Sa direction est depuis longtemps engagée dans une réflexion sur ses processus de management, de GRH ou de prévention. Toutefois, malgré quelques pratiques originales et participatives, le sentiment d’une certaine incompréhension entre « bureaux » et « ateliers » reste un sujet de préoccupation.

Pages

close