Vous êtes ici

Industrie

Bloc des outils de page

Envoyer la page par email

Ajouter à ma liste de lecture

La mise en œuvre d’une démarche participative dans une TPE, un pari gagant

L’entreprise de 20 salariés à forte ancienneté produit des armatures pour béton avec trois niveaux d’élaboration : des bobines de fil, des barres et des treillis. Après le départ en retraite de son créateur, son successeur a engagé une modernisation progressive de l’outil et de l’organisation de la production. À cette fin, il a souhaité inscrire l’entreprise dans une action collective axée sur la prévention de l’usure professionnelle, portée par la Maison pour l’Emploi et la Formation du Pays de Vitré et le Pays de Fougères.

Analyser et agir sur des situations à risque à la faveur d’une modernisation de l’outil de production

L’entreprise appartient à un groupe sous-traitant automobile qui compte 20 sites d’exploitation répartis sur 4 continents et près de 1200 salariés. est spécialisé dans l’assemblage et l’expédition d’éléments montés (EM) à destination deux constructeurs japonais et français. Le site d’Onnaing concerné par l’intervention comporte deux lignes de production dédiées à chaque constructeur ; il compte une centaine de salariés dont 70 en production fonctionnant en 3 x 8. Un EM correspond à l’assemblage d’un pneumatique sur une jante.

S’approprier la méthode d’analyse des situations-problème pour pérenniser le projet de prévention des risques en totale autonomie

Cette entreprise conçoit, produit et distribue des profilés destinés à la finition des sols. Historiquement, elle était une PME devenue depuis 2011 la filiale d’un groupe international.  Le passage d’une PME à un groupe en 2011 a représenté, pour le site, une évolution en termes de réorganisation de la production et de renforcement de la politique santé et sécurité. Des actions ont déjà été menées pour prévenir la pénibilité et réduire les maladies professionnelles

Former les représentants des salariés au CSE pour innover le dialogue social

Le site industriel normand de cette entreprise appartenant à un groupe international est spécialisé dans la préparation pharmaceutique et compte près de 700 collaborateurs. Relativement stable, l’entreprise connaît un dialogue social satisfaisant. Ainsi, à la faveur de la mise en place du CSE et des élections qu’elle implique, sa récente direction souhaite en renforcer la qualité et l’efficacité en impulsant une nouvelle dynamique.

BTP = les risques psychosociaux mieux profilés dans le Document Unique

Cette entreprise conçoit, produit et distribue des profilés destinés à la finition des sols. Historiquement, elle était une PME devenue depuis 2011 la filiale d’un groupe international. Le passage d’une PME à un groupe en 2011 a représenté, pour le site, une évolution en termes de réorganisation de la production et de renforcement de la politique santé et sécurité. Des actions ont déjà été menées pour prévenir la pénibilité et réduire les maladies professionnelles.

Industrie 4.0 : robotiser sans déshumaniser

Né d’un fonds d’investissements américain, RISCOVER[1] est un groupe à vocation mondiale offrant différentes solutions d’emballages plastiques à multiples usages (du médical à l’alimentaire en passant par des films de revêtement d’écrans mobiles). Aujourd’hui, l’activité Food et Pet-Food offre une plus grande rentabilité : la stratégie du groupe est donc de maintenir la branche industrielle tout en développant l’activité Food et Pet-Food.

Simuler les process pour graisser les rouages de l’organisation

Cette entreprise lorraine de taille intermédiaire emploie 220 salariés. Elle est spécialisée dans la fabrication de la margarine et de pâtes à tartiner végétales. Elle est leader sur ce segment du marché. Depuis 2014, pour conforter  ce positionnement, l’entreprise doit sans cesse diversifier ses gammes et proposer de nouveaux produits. Cela engendre régulièrement des chantiers internes de réorganisation d’une partie des installations de production et des différents espaces de travail.

La qualité de vie au travail comme dynamique d’entraînement

Cet équipementier qui appartient à un groupe fabrique des roues pour l’industrie automobile. Depuis plusieurs années, il est confronté à des problèmes d’organisation, de gestion des compétences, de qualité avec des effets importants pour la santé des salariés et les relations de travail. Cette situation est d’autant plus difficile que le volume d’activité augmente et que des projets d’investissement sont à venir, ce qui mobilise tous les acteurs et laisse finalement peu de place à un traitement de fonds et global des problèmes.

Agir sur l’absentéisme dans le cadre d’une politique d’amélioration de la qualité de vie au travail

La Direction d’OWENS CORNING, leader mondial de production de fibre de verre, a décidé de pérenniser son site basé dans le Gard en investissant plus de 50 millions d’euros pour la reconstruction des 2 fours. Le site produit de la fibre de verre de renforcement pour des matériaux composites utilisés dans les secteurs de l’énergie renouvelable, du bâtiment et de l’automobile.

Régulation de travail et management

Créée sous forme de SCOP dans les années 2000, cette entreprise produit des CD, DVD et CDROM. Mais les évolutions technologiques font que le marché du CD s’est progressivement contracté. D’année en année l’activité s’est réduite. La société a été conduite en septembre 2015 à se déclarer en redressement judiciaire. Son plan de redressement est passé par le licenciement de 50 personnes. La société compte aujourd’hui 77 salariés. 

Pages