Vous êtes ici

BTP

Bloc des outils de page

Envoyer la page par email

Ajouter à ma liste de lecture

À nouveau dirigeant, nouveau plan pour renforcer la prévention de l’usure professionnelle

L’entreprise de 20 salariés avec une ancienneté importante produit des armatures pour béton avec trois niveaux d’élaboration : des bobines de fil, des barres et des treillis. Après le départ en retraite de son créateur, son successeur a engagé une modernisation progressive de l’outil et de l’organisation de la production. À cette fin, il a souhaité inscrire l’entreprise dans une action collective axée sur la prévention de l’usure professionnelle, portée par la Maison pour l’Emploi et la Formation du Pays de Vitré et le Pays de Fougères.

L'Aract Auvergne - Rhône-Alpes accompagne une PME du BTP dans sa démarche Qualité de vie au travail

Cette entreprise générale du bâtiment compte 120 salariés. Rattachée à un grand groupe, mondial, elle intervient en support des différentes filiales de la direction déléguée régionale de son périmètre, soit dans leur fonctionnement quotidien (RH, informatique…), soit dans les réponses aux clients (achat, prix, réponses aux appels d’offres, relations commerciales…).

Mobiliser toute l’entreprise sur l’amélioration de la Qualité de Vie au Travail : un projet en béton

Pour le groupe, 2013 marque un tournant important dans la stratégie de cette entreprise familiale de second œuvre du bâtiment spécialisée dans le génie électrique et climatique. Dans un contexte de forte concurrence, elle fait le choix de la croissance externe par la reprise de plusieurs sociétés en difficulté et l’alliance avec un grand groupe de la construction. En conséquence, son effectif double, passant de 130 à 280 salariés et son activité se diversifie.

Prévenir l’usure professionnelle dans les travaux publics à travers une démarche QVT

Cette structure couvre différents segments du marché des travaux publics (enrobés, signalisations, travaux spécifiques...) et possède sa propre centrale de production d’enrobés. Principalement positionnée sur le marché de la commande publique, elle déploie une centaine de salariés répartis sur différentes fonctions allant du bureau d’étude, à la réalisation des travaux sur site.

Recentrer les acteurs sur l’analyse des situations de travail: un décalage nécessaire pour s’ouvrir de nouvelles perspectives.

Cette entreprise implantée en Aquitaine assure la location de systèmes de coffrage pour la construction (coffrage pour béton principalement). Elle compte près d’une trentaine de salariés répartis dans deux services principaux : le commercial (vente et conception des plans de location) et le magasin (stockage, nettoyage, réparation et préparation du matériel).

«Pour bâtir haut, il faut creuser profond» : une direction et un CHSCT volontaires pour améliorer les conditions de travail

Créée au début du siècle dernier, cette entreprise s’est développée sur l’ensemble du territoire. L'un de ses sites a été filialisé en 2000 et est devenu une entreprise à part entière, rattachée au pôle V.

L’activité qui relève des Travaux Publics, porte essentiellement sur la réalisation et la maintenance des réseaux électriques aériens et souterrains, de l’éclairage public, de la mise en lumière du patrimoine, des réseaux de télécommunication.

Et si l’égalité professionnelle améliorait les conditions de travail pour tous ? L’exemple de Cabre, PME du bâtiment

L’entreprise Cabre, PME régionale de second oeuvre était spécialisée en peinture à sa création en 1956. Peu à peu elle s’est diversifiée dans d’autres activités rattachées au bardage des façades. Ses compétences portent également aujourd’hui sur la peinture et le revêtement des surfaces intérieures et extérieures et le désamiantage. Elle employait 153 salariés. Les hommes étaient répartis sur 9 types de métiers en production quand aux 5 femmes présentes, elles étaient toutes sur le pôle administratif. 

Comment attirer les jeunes dans un secteur d’activité aux conditions de travail réputées pénibles ?

Cette société est l’un des leaders dans son secteur d’activité, la construction de bâtiments. La particularité de son mode de production et de son organisation impactent fortement l’activité des salariés. Face à de nombreux aléas et à une réactivité imposée par des délais de plus en courts, toute politique de prévention des risques professionnels semble difficile à mettre en œuvre de manière satisfaisante. Ainsi, les acteurs vont privilégier la rapidité d'exécution parfois au détriment de la santé et de la qualité.

Absentéisme professionnel: fatalité ou symptôme ? Des démarches et des moyens pour agir…

Cette fédération régionale des employeurs du Bâtiment compte environ 2000 adhérents dont 60% sont des entreprises artisanales de moins de 10 salariés. La vingtaine de collaborateurs qu’elle emploie sont des spécialistes de divers domaines (RH et formation, juridique, environnement, sécurité, etc.); ils ont un rôle de conseil aux entreprises, et ce sous diverses formes : du conseil donné en direct au téléphone, à une intervention d’une demi-journée dans l’entreprise, jusqu’au montage d’actions collectives qui visent notamment la création d’outils à mettre à disposition des entreprises.

Pages