Vous êtes ici

Retour sur... le hackaton compte personnel d'activité (CPA)

Bloc des outils de page

Envoyer la page par email

Ajouter à ma liste de lecture

Les 8 et 9 avril 2016, un "hackaton" sur le futur Compte personnel d’activité s’est déroulé à Paris. L’Anact a travaillé sur un projet d'application proposant des informations sur la qualité de vie au travail dans les entreprises.

hackaton Anact

Le 1er janvier 2017, chaque actif aura son compte personnel d’activité (CPA). Il sera accessible sur un portail Internet dédié dont la construction et la gestion ont été confiées à la Caisse des dépôts et consignations. L’objectif est d’attacher des droits à la personne, facilitant ainsi leur transférabilité d’un emploi ou d’un statut à l’autre.

Reste à imaginer des applicatifs qui aideront chacun à construire son parcours professionnel. C’est le défi qu’a lancé le gouvernement, associé à l’Ecole 42 (l’école de programmation créée par Xavier Niel), en organisant un hackaton (marathon de développeurs) de 2 jours dans les locaux de l’école, à Paris.

Parmi la centaine de participants : l’Anact représentée par Hervé Lanouzière, son directeur général, et deux chargés de mission, Mélanie Burlet et Vincent Mandinaud. Tous trois ont travaillé sur l’une des huit thématiques proposées, à savoir les environnements de travail. Objectif : « Tester réellement, en observation participante, cette façon de produire de la politique publique », résume Vincent Mandinaud. Dans leur équipe : des étudiants de l’ENA, deux codeurs de l’Ecole 42, deux syndicalistes de la CFDT, un représentant de France Stratégie, deux entreprises (le Groupe UP, ex Chèque Déjeuners et la Ruche qui dit oui).

Faciliter la mobilité professionnelle et géographique

Sujet imposé au démarrage : les freins périphériques à l’emploi (garde d’enfants, logement, etc.). « L’exercice est à la fois très ouvert et très cadré. Chacun s’exprime et va au bout de ses idées au cours d’un brainstorming. Mais, régulièrement, il faut exposer ses idées devant un jury qui déconstruit et/ou challenge ce que vous proposez. Au final, cela doit déboucher sur des applicatifs. Des spécialistes du design interface sont aussi dans la boucle pour construire une solution technique adaptée », explique Vincent Mandinaud.

Au fil des heures, le sujet s’est affiné et déplacé vers une thématique où l’Anact a pu apporter toute son expertise : l’environnement et l’organisation du travail dans l’entreprise. « Nous sommes partis de l’idée suivante : les futurs salariés ont besoin d’informations sur les entreprises pour choisir leur travail. Savoir, par exemple, si une entreprise facilite la conciliation vie professionnelle /vie privée peut être décisif. Or, c’est un sujet difficile à aborder en entretien de recrutement. Notre proposition : rassembler et donner accès à des informations-clés pour qu’un salarié puisse, en toute connaissance de cause, s’engager dans une mobilité professionnelle et/ou géographique », indique Mélanie Burlet.

"Star finder" : la seule appli du CPA sur l’entreprise

Présentée en fin d’hackaton en 4 minutes chrono, la solution baptisée "Star finder" a fait partie des sept projets (sur treize) retenus par le jury (composé de vingt personnalités dont la directrice de l’ENA, des investisseurs, des acteurs du monde numérique). Concrètement, l’actif accèderait à des pages « entreprise » à partir du portail du CPA. Elles pourraient être alimentées, par exemple, par des informations fiables et objectives issues des accords d’entreprise.

Ce qui a intéressé le jury ? La solution "Star finder" était la seule à tenir compte de ce qui se passe dans l’entreprise. « Nous avons souhaité faire passer le message suivant : plus qu’un emploi, c’est un travail que les actifs recherchent ! Le CPA ne pourra pas fonctionner sans mettre les entreprises dans la boucle. Elles sont un acteur-clé de la sécurisation des transitions professionnelles », estime Mélanie Burlet. La chargée de mission pense que l’Anact pourrait accompagner les entreprises à partager davantage de données. Notamment les PME pour qui cela constitue un enjeu d’attractivité.

Revivez les temps forts du Hackathon en vidéo...

... et en Tweet

close