Vous êtes ici

Relations sociales : la méthode Anact

Ajouter à ma liste de lecture

Les acteurs des relations sociales

Le dispositif « Appui aux relations sociales », mis en place conjointement par l’Etat (Direction générale du travail) et l’Anact, permet aux acteurs de l’entreprise d’être accompagnés dans le but d’améliorer la qualité et l’efficacité de leurs relations sociales.

L’ensemble des travaux du réseau Anact Aract s’appuie sur un triple postulat :

  • l’organisation du travail est un des déterminants de la qualité de vie au travail
  • le dialogue social est une condition de réussite du changement
  • le développement des personnes contribue à la performance des organisations

Travailler avec les acteurs des relations sociales fait partie depuis toujours des fondamentaux méthodologiques retenus par les intervenants du réseau Anact – Aract et trouve sa traduction dans sa charte de déontologie. Selon un principe dit « d’équidistance » qui caractérise ses travaux, nourrissent toujours la réflexion de tous les acteurs du dialogue social dans l’entreprise. Parce qu’on ne réussit pas un projet de transformation sans les salariés concernés, nos modalités de travail prévoient et organisent des modalités de productions participatives de propositions d’actions sur les sujets traités.
Ces principes sont des constantes. Ils valent pour des actions portant aussi bien sur l’appui aux transformations des organisations du travail, l’amélioration de la qualité de vie au travail, la prévention des risques professionnels et la promotion de la santé, la prévention de l’usure et le maintien dans l’emploi, etc.

Les acteurs des relations sociales

Dans certaines configurations, les acteurs du dialogue social, voire plus largement des relations sociales de l’entreprise ont besoin d’un appui particulier :

  • Dialogue social perturbé entre direction et représentants du personnel ;
  • Relations quotidiennes de travail difficiles entre la direction, l’encadrement et le personnel ;
  • Insatisfaction quant aux modes de relations au sein des IRP ;
  • Appui suite à la mise en place d’Instances Représentatives du Personnel ;
  • Appui à l‘amélioration ou à la préparation d’un processus de négociation ; 

Pour ces situations particulières, un dispositif « Appui aux relations sociales », mis en place conjointement par l’Etat (Direction générale du travail) et l’Anact permet aux acteurs de l’entreprise d’être accompagnés dans le but d’améliorer la qualité et l’efficacité de leurs relations sociales.

Cet accompagnement vise alors  le développement ou la restauration d’une capacité à mieux dialoguer : favoriser l'apprentissage de l'écoute réciproque, aider les acteurs de l'entreprise à cerner leurs préoccupations essentielles et à les exprimer, leur permettre de s'entendre sur des orientations et des objectifs à atteindre, les changements à faire, les modifications d'attitudes et de comportements.

L’accompagnement du réseau Anact-Aract peut prendre plusieurs formes selon les besoins particuliers de l’entreprise :

  • Séminaire réunissant membres de la direction et représentants du personnel vers un diagnostic partagé, l’élaboration de pistes d’actions opérationnelles et partagées
  • Groupes de travail par catégories d’acteurs avant une mise en commun vers l’élaboration d’un plan d’action opérationnel et partagé
  • Formations pour des points de repères communs, l’appropriation par les acteurs des relations sociales d’outils ou méthodes permettant d’améliorer les relations sociales et de prévenir les crises éventuelles