Vous êtes ici

Quand l’organisation du travail livre les clés du recrutement

Bloc des outils de page

Envoyer la page par email
Cas entreprise Mecabourg

A propos

Référence
927
Catégorie
Secteur d'activité
Effectif
Code APE
Réorganisation du travail ou recrutement ? Bien souvent la situation concrète ne renvoie pas à un clivage aussi tranché. Dans le cas relaté présentement, une optimisation de la performance de l’entreprise a été déterminée par la réorganisation de l’un de ses secteurs d’activité. Un préalable qui a montré l’intérêt d’un recrutement ciblé et la mise en place d’un parcours d’intégration approprié pour la nouvelle recrue. C’est dire l’importance, en période d’évolution nécessaire, de mener une réflexion approfondie pour tirer le meilleur parti des opportunités qu’offre le contexte économique.

Ajouter à ma liste de lecture

Qui ? 

Cette PME de 62 salariés comporte trois pôles d’activité : espaces verts, enfouissement de réseaux et travaux publics. Des pertes financières ont conduit le dirigeant à se séparer de 6 collaborateurs pour le secteur travaux publics soumis à une forte concurrence. Le dirigeant et la directrice administrative et financière sont en phase de réflexion pour redéployer l’activité avec l’effectif présent. Le chef d’entreprise souhaite aussi développer de nouveaux marchés.

Quel était le problème à régler ?  

Dans le cadre d’une GPEC territoriale, l’ARACT Centre pilote une action sur la préservation des savoir-faire clés dans les PME/PMI. Une rencontre avec le dirigeant de l’entreprise montre qu’un accompagnement serait utile pour le remplacement d’un conducteur de travaux. Il s’agit d’identifier les compétences spécifiques à conserver et d’envisager les possibilités de remplacement de ce salarié : réorganisation du travail ou recrutement ? Un état des lieux est proposé pour faciliter les choix de l’entreprise.

Qu’ont-ils fait ?  

Une hypothèse évoquée par le dirigeant serait de répartir l’ensemble des activités sur les deux conducteurs de travaux restants et d’embaucher une personne pour préparer l’ensemble des chantiers (chiffrage, devis, dossiers techniques avec mémoire, croquis).

Afin d’étudier cette possibilité, une première étape consiste à identifier le rôle des trois conducteurs de travaux. L’un est dédié aux espaces verts tandis que les deux autres ont en charge l’enfouissement des réseaux et quelques chantiers de travaux publics. Le futur retraité, spécialisé dans les réseaux gaz, est reconnu pour son expertise, sa relation de confiance avec les clients et une organisation des chantiers optimisée grâce à une préparation minutieuse. On peut trouver des similitudes entre les deux conducteurs de travaux spécialisés réseaux et travaux publics, mais les espaces verts appartiennent à un domaine spécifique, à savoir l’entretien et la création de jardins pour les particuliers. Au-delà des différences d’activités, il ressort que le salarié qui pilote les espaces verts souhaite développer son secteur et n’est pas du tout intéressé par le réseau gaz, ni par les travaux publics. Quant à l’autre conducteur de travaux susceptible de reprendre les activités réseau gaz, sa charge de travail ne lui permet pas de le faire.

Un focus sur l’organisation s’avère nécessaire pour mieux comprendre l’articulation de l’activité. Les entretiens et les observations de terrain montrent que l’organisation actuelle présente plusieurs dysfonctionnements : la baisse des effectifs (liée aux licenciements économiques) conjuguée à la multiplication de petits chantiers entraîne de nombreux déplacements pour les conducteurs de travaux et une charge administrative importante.

En effet, chaque chantier requiert un dossier technique ainsi qu’une préparation en termes de moyens humains et matériels. Le point de vue des conducteurs est qu’ils courent sans cesse après le temps et qu’ils gèrent beaucoup d’aléas (matériel non adapté, plans non actualisés). Les relais sur les chantiers sont les chefs d’équipes mais ils ne sont pas tous autonomes, d’où une tendance à solliciter constamment les conducteurs de travaux. En plus du pilotage et de la supervision de l’activité, les conducteurs de travaux sont aussi des relais commerciaux pour capter de nouveaux marchés et pérenniser les clients actuels.

La restitution de l’état des lieux montre que la charge de travail et l’organisation actuelle ne permettent pas de répartir les activités du conducteur de travaux sur les deux salariés restants au-delà des souhaits des personnes. L’orientation serait de recruter un nouveau salarié tout en améliorant la situation existante, ce qui nécessite de mieux définir les rôles et les activités des conducteurs de travaux et des chefs d’équipes (répartition, délégation…). C’est à partir de cette première étape que pourront être déterminés le profil du futur recruté, son parcours d’intégration et le dispositif de transmission des savoir-faire clés.

Avec quels effets ?  

Un détour par l’organisation du travail a montré que le scénario envisagé n’était pas le plus adapté en raison de la charge de travail importante et du rôle mal identifié des conducteurs de travaux. L’option de recruter a été retenue, le dirigeant a souhaité impliquer les conducteurs de travaux pour améliorer l’organisation et réfléchir au profil de la personne à embaucher : compétences du métier mais aussi celles qui seraient souhaitables pour développer de futurs projets.

Méthodes et outils associés

1
2
3
gamme travail & réalités

Le réseau Anact-Aract commercialise une gamme de jeux pédagogiques intitulée "Travail & Réalités".

outils travail

Le réseau Anact-Aract propose différents outils et services destinés à ceux qui s'engagent dans des projets d'amélioration des conditions de travai

Publiées dans un supplément au n°345 de la revue Travail et changement, ces 12 propositions sont autant de voies d’amélioration du fonctionnement d

close