Vous êtes ici

Quand les TMS réinterrogent les modes de production

Bloc des outils de page

Envoyer la page par email
Cas entreprise Mecabourg

A propos

Référence
513
Catégorie
Secteur d'activité
Effectif
Code APE
Région
Hyper sollicitées physiquement, ces salariées d’un atelier de conditionnement sont atteintes les unes après les autres de troubles musculosquelettiques. Le repérage des situations à risque conduit la direction à repenser ses modes de production.

Ajouter à ma liste de lecture

Qui ? 

Cette entreprise de 8 salariées spécialisée dans l’assemblage et le conditionnement de produits destinés au bâtiment, a vu il y a quelques années une réduction de son activité liée à la baisse des commandes de son principal client qui assure à lui seul plus de 90% de l’activité de cette TPE. Mais depuis deux années, suite au « boum » de la construction, les opérations de conditionnement de produits uniques ont « explosé » (+ 93% entre 2005 et 2006) alors que les opérations d’assemblage stagnent. Ainsi plus de 6 000 000 de pièces ont été assemblées et/ou conditionnées en 2006.

Quel était le problème à régler ?  

Alertée par l’émergence de déclarations de maladies professionnelles de type TMS (tableau 57) de deux salariées, la Directrice du site, en poste depuis trois années, sollicite l’antenne ANACT de Basse-Normandie pour un éclairage sur ce phénomène.

Qu’ont-ils fait ?  

La structure ne possédant pas de représentants du personnel, toutes les salariées ont été intégrées dans un groupe de pilotage pour suivre l’intervention et valider les conclusions de celle-ci.

Deux personnes ont accepté de « représenter » leurs collègues pour participer à un entretien avec l’intervenant sur les conditions de travail sur les postes de conditionnement et d’assemblage.

Dans le but de recueillir des données médicales précisant la problématique, l’intervenant, du fait de la démission et du non remplacement du médecin du travail, a proposé un questionnaire à chaque employée. Les résultats après dépouillement font apparaître sur toutes les salariées sauf une des atteintes aux membres supérieurs en lien avec les postes de travail « assemblage » mais également de nombreuses atteintes au dos et aux membres inférieurs sur les postes « conditionnement ».

Les observations des situations de travail incriminées couplées à des entretiens individuels avec les salariées ont permis d’apporter des clés de compréhension à la survenue des différentes pathologies. Les postes de mise en cartons au conditionnement (poste debout) peuvent être occupés des journées entières, voire plusieurs journées d’affilée, par les même personnes.

Malgré le faible poids unitaire des produits (environ 200g), une salariée peut être ainsi amenée à soulever, au cours d’une demie journée, plus de 2 tonnes. Charge qu’elle déplace dans la matinée sur plus de 400 m, du fait des nombreux voyages entre le poste et les palettes d’expédition.

Des postures pénalisantes sont également présentes en début et fin de bac et en fin de palette. La salariée alterne des postures « bras en l’air » en début de bac (pour atteindre les produits) et en fin de palette (mettre les derniers cartons) et des postures « dos courbé » pour atteindre les dernières pièces du bac et pour déposer les premiers cartons sur une nouvelle palette. Les aménagements des postes n’étant pas réglables, ces postures sont plus ou moins pénalisantes en fonction de la taille de la personne.



Sur les postes assis de l’assemblage, les salariées exercent, chaque jour, plus de 22 000 gestuelles pour composer les pièces finales (prendre un élément, un deuxième, les positionner, prendre une vis, la positionner, prendre la visseuse, …) sollicitant ainsi fortement les articulations de la main, du coude et des épaules.
Des gestuelles supplémentaires et/ou plus astreignantes apparaissent sur les postes qui présentent des dégradations liées à l’usure (augmentation des diamètres des trous de gabarit, désaxage de la visseuse …) et questionne ainsi la maintenance des équipements.



Si la spécificité de chacun des postes entraîne des disparités sur l’aspect physique, l’assemblage et le conditionnement ont en commun une charge mentale importante. En effet, le respect de la qualité des produits induit chez l’opératrice une obligation de contrôle visuel et parfois manuel auquel s’ajoute une analyse du positionnement de chacun des éléments dans les bacs pour pouvoir les prendre le plus facilement possible (c’est-à-dire sans avoir à forcer pour les sortir du bac) et sans les faire tomber sur le sol.



Les investigations sur l’organisation du travail au sein de l’atelier montrent que les relations avec le donneur d’ordres se sont précisées au niveau des commandes. Celles-ci sont maintenant précisées à la semaine (le vendredi soir pour la semaine suivante) alors qu’auparavant les commandes étant mensuelles.

Avec quels effets ?  

La mise en lumière des différentes pathologies a permis à l’entreprise de réfléchir à l’ensemble des situations de travail du site et à son organisation. Ainsi, la maintenance a fait l’objet d’un débat sur les moyens d’alerte de la directrice en cas de dégradation.

L’organisation du travail au niveau de l’affectation des opératrices sur les postes débout ou assis fait l’objet d’une réflexion de façon à limiter en durée les postes debout.

La direction de l’établissement a pris conscience, par ce diagnostic, du lien entre modes de production et atteintes à la santé des salariés. Cela lui a notamment permis de construire des tableaux de bord, qui n’existaient pas auparavant.

Méthodes et outils associés

1
2
3

La situation de crise pandémique actuelle nécessite pour les entreprises de combiner, dans le cadre de la continuité de l’activité, à la fois les m

Prévenir les troubles musculosquelettiques (TMS) en viticulture

Pour aider les exploitations viticoles à prévenir les troubles musculosquelettiques (TMS) la MSA Gironde et l’Aract Nouvelle-Aquitaine me

Présentation du questionnaire Evrest

Le questionnaire Evrest est l'un des outils de prévention et guides d’évaluation qui permettent de mieux évaluer les interventions en santé au

Se former

Cette formation permet d’acquérir les bases méthodologiques dans le but d'analyser les données...

close