Vous êtes ici

La qualité de vie au travail (QVT)  : un facteur de performance

Bloc des outils de page

Envoyer la page par email

Ajouter à ma liste de lecture

schema qualité de vie au travail anact

L’Anact s’inscrit dans la continuité de l’accord interprofessionnel de juin 2013 « Vers une politique d'amélioration de la qualité de vie au travail et de l'égalité professionnelle » et dans le plan santé au travail 2016-2020 pour porter une conception ambitieuse de la qualité de vie au travail  : les transformations des organisations sont l’occasion d’articuler amélioration de la performance et des conditions de travail.  

De quelles transformations parlons-nous et à quels enjeux renvoient-elles  ? D’abord, des enjeux liés aux évolutions du marché des produits et prestations  ; de ceux liés aux changements dans les caractéristiques des populations salariées  ; enfin, les questions en lien avec la santé au travail.

Les enjeux du marché

Ils renvoient aux exigences des clients, à la concurrence marchande (ou aux réductions budgétaires) et aux évolutions des technologies. Elles poussent à innover au plan des produits ou des prestations, des processus de production et des organisations, des métiers et des parcours. Ces innovations incitent à agir au plan de la mobilité professionnelle, de la formation des salariés, de l’adaptation des postes de travail, etc. Ce qui peut affecter la qualité de l’engagement des salariés, leur employabilité et leur santé.  

Les enjeux sociétaux

Ceux-ci prennent leur source dans la société mais pénètrent aujourd’hui le monde de l’entreprise de manière massive. C’est que les « conditions de vie/travail » des salariés ont fortement évoluées depuis 2 ou 3 décennies avec : l’accroissement du temps de trajet domicile-travail, l’importance des maladies chroniques, l’augmentation des familles monoparentales et des aidants familiaux, sans parler du vieillissement des salariés et de la diffusion du modèle du couple travailleur pour en énumérer quelques-uns. Ces situations incitent les entreprises et les partenaires sociaux à imaginer de nouvelles pratiques comme : conciliation des temps, temps partiel choisi, congés parentaux, politique pour les aidants familiaux, charte de la diversité, télétravail, don de RTT...  et à négocier sur des sujets.   

Les enjeux santé

Ces derniers renvoient principalement à des questions d’organisation comme la charge de travail, la surcharge informationnelle, l’intensification du travail, la relation client (tension émotionnelle...) et à des ressources organisationnelles comme l’autonomie, le sens accordé au travail, la cohésion d’équipe et la qualité du management en particulier. Les changements d’organisation (nature, rythme et conduite) ont bien entendu à voir avec la santé comme le montre les études sur le sujet. 

Les enjeux de la qualité de vie au travail