Vous êtes ici

Qualité de vie au travail : la démarche Anact

Qualité de vie au travail

L'accord national interprofessionnel sur la qualité de vie au travail et le Plan Santé au Travail 2015-2019 proposent un cadre général pour l'action dans lequel vient s'inscrire la démarche développée par l'Anact.

La qualité de vie au travail est une démarche qui peut être conduite dans différents contextes :

Cette démarche, centrée sur l’analyse des situations de travail réelles et la réflexion partagée sur l’organisation du travail dans des espaces de discussion sur le travail, permet de renforcer non seulement l’efficacité des transformations mais aussi la qualité de l’engagement des salariés et le respect des obligations sociales de l’entreprise. 

Une démarche structurée et outillée selon quatre étapes :

La démarche proposée par l'Anact constitue une offre générique qu’il convient d'adapter à chaque situation ou contexte. Elle peut se décliner en 4 étapes :

1 - Concevoir la démarche qualité de vie au travail

Construire de manière concertée et paritaire le cadrage stratégique et un accord de méthode ( ou bien une lettre de cadrage) précisant les enjeux, objectifs et modalités envisagés  pour la démarche.

Outils et méthodes : Analyse partagée des enjeux | Modèle d'accord de méthode

2 - Poser le diagnostic

Identifier les thématiques prioritaire de qualité de vie au travail en s’appuyant sur des méthodologies particulières (analyse des données sociales , enquêtes auprès des salariés, analyses des situations de travail, etc.). Ce diagnostic, quelque soit la méthode retenue, permet d’identifier les axes d’expérimentation possibles pour opérationnaliser la qualité de vie au travail.

Outils et méthodes : Kit "Analyser ses données sociales (ADS)" | Mesurer la satisfaction des salariés (GPS) |  Outil de pilotage qualité de vie au travail | Jeu "Les essentiels de la QVT" | Outil de diagnostic égalité professionnelle

3 - Expérimenter

Inscrire les priorités qualité de vie au travail identifiées lors du diagnostic (ex: égalité, qualité de l’engagement, reconnaissance du travail, etc.) dans le fonctionnement de l’entreprise et plus particulièrement à l’occasion de projets de transformation en cours ou à venir. C’est l’étape essentielle de la démarche puisqu’elle impulse l’action et la concertation des acteurs sur les impacts de ces changements sur les dimensions économiques, techniques et sociales. En savoir plus...

Outils et méthodes : l'évaluation embarquée | Simuler le travail futur

4 – Pérenniser

Apprendre des phases antérieures et transférer en interne. Cette étape est l’occasion de mettre en place des espaces de discussion sur le travail afin d’assurer une continuité dans la prise en compte du travail et de ces conditions de réalisation dans le fonctionnement de l’entreprise . Cette étape peut donner lieu à un accord intégrant plusieurs objets (pénibilité, égalité, stress, conduite du changement…), et ainsi répondre aux obligations de négociations prévues dans la loi n° 2015-994 du 17 août 2015 relative au dialogue social et à l'emploi dite "loi Rebsamen".

Outils et méthodes : Mettre en place des espaces de discussion | La méthode "Indicateurs santé et qualité de vie au travail" | L’accord intégré

méthode qualité de vie au travail