Vous êtes ici

Prix du DRH numérique. L'Anact remet le Prix "Mieux travailler à l'ère du numérique" à une PME Bretonne

Bloc des outils de page

Envoyer la page par email

Ajouter à ma liste de lecture

La PME Retis a été récompensée, en la personne de sa DRH, pour « le travail de fond réalisé pour transformer, grâce au numérique, la culture et les pratiques. »

 

andrh-article

L’Anact, partenaire de l’ANDRH, était présent ce mercredi 27 septembre chez Orange Campus pour remettre le Prix du DRH Numérique. Le président du jury 2016-2017 Pierre-Marie ARGOUARC'H a souligné « la très grande richesse du cru de cette année par la diversité des profils, la taille des entreprises et des lieux géographiques. »

Membre du jury, Olivier Mériaux, Directeur technique et scientifique de l’Anact, a remis le prix « Mieux travailler à l’ère du numérique » qui a été attribué à S. Villejoubert de DRH de Retis. Le jury a souhaité récompenser l’entreprise bretonne pour son « travail de fond réalisé pour transformer, grâce au numérique, la culture et les pratiques. ». Cette PME de Conseil en systèmes et logiciels informatiques a été accompagnée dans son projet par l’Aract Bretagne.

La qualité de vie au travail au cœur du projet de transformation numérique

Olivier Mériaux partage son témoignage « Je suis très heureux de remettre ce prix, qui vise à récompenser une initiative qui met la réponse aux enjeux de qualité de vie au travail au cœur d'un projet de transformation numérique. Très heureux aussi de le remettre à une PME j'allais dire "une entreprise normale" parce que la vertu de l'exemplarité est encore plus probante. Si vous y êtes arrivés, avec un budget zéro, beaucoup de travail et d'énergie, beaucoup d'intelligence collective mobilisée, alors beaucoup d'autres peuvent y arriver !

A l'Anact nous sommes persuadés que les projets de transformation d'organisation d'aujourd'hui font la QVT de demain... et  que la manière de les conduire, notamment en associant l'ensemble des parties prenantes est déterminante pour la durabilité de la performance de l'entreprise (ou de la qualité du service).

Et que la fonction RH doit avoir un rôle moteur dans la conception et le déploiement des projets de transformation numérique, pas dans une simple posture de business partner mais dans une capacité à porter des exigences d'innovation sociale et managériale sur ce qui détermine l'engagement des équipes et le développement de la performance sociale. C'est tout ce que l'on retrouve dans le projet de Retis et qui nous fait plaisir de reconnaître et de récompenser. »

Les jurés ont également récompensé les lauréats suivants :

  • Le prix du DRH numérique à Jérôme BOURON, DRH du Groupe SOS, pour « la démonstration de l’apport et le rôle central que joue la direction des Ressources humaine dans la stratégie du groupe en utilisant le numérique comme levier de transformation et non comme un simple outil de gestion des processus ».
  • Le prix de la disruption numérique à Claude MONNIER, DRH de SONY MUSIC Talent Factory. « Le jury cherchait de l’innovation, nous avons été servi par cette campagne de recrutement totalement disruptive qui a su trouver les leviers pour toucher des candidats! »
  • Le prix de la transformation numérique de la fonction RH à Sébastien GRAFF, DRH Groupe de INVIVO , « qui prouve qu’il n’est jamais trop tard pour démarrer une transformation numérique mise en place en 2014 et qui a servi de puissant catalyseur pour déployer la stratégie du groupe. »