Vous êtes ici

Priorité 1 : Concentrer l’Anact sur le 3ème Plan santé au travail (PST 3), feuille de route de l’Etat et des acteurs de la prévention des risques professionnels

Le Contrat d’objectifs et de performance 2018-2021 de l'Anact s'articule autour de quatre grandes priorités thématiques.

Priorité 1

Le 3ème Plan Santé au travail constitue la feuille de route partagée de l’ensemble des acteurs de la prévention des risques professionnels sur la période 2016-2020. Il porte une ambition renouvelée pour la santé au travail, en mettant l’accent sur la prévention primaire et l’amélioration de la qualité de vie au travail comme levier de santé, de maintien en emploi des travailleurs et de performance sociale et économique de l’entreprise.

Objectif 1 : Réaliser les actions du PST3 dont l'Anact est pilote dans les délais prévus par les fiches actions.

Au niveau national comme en régions, l'agence et les Aract se mobilisent de manière privilégiée sur les dix actions du troisième Plan Santé au travail (2016-2020) pour lesquelles elles sont positionnées en responsabilité de pilotage, en lien étroit avec les partenaires concernés et conformément aux feuilles de routes et calendriers détaillés dans les fiches-actions.

Pour chacune de ces actions, l'Anact formalise des outils et des méthodes adaptées à la diversité des contextes d’entreprises. Elle fait davantage œuvre de pédagogie et continue d'innover dans les formats et vecteurs de communication, en particulier au travers de médias numériques interactifs de type webinaires, afin de toucher un public large de petites entreprises.

Elle renforce par ailleurs sa singularité et sa complémentarité avec l'ensemble des acteurs institutionnels, tant au travers de ses modes d'action axés sur l’expérimentation in situ et l'innovation collaborative, que sur les sujets qui sont au cœur de son expertise : prévention de l'usure professionnelle et des risques psychosociaux, promotion de modes d'organisation du travail et de pratiques managériales favorables à la qualité de vie au travail (QVT) et au maintien en emploi des salariés fragilisés, adaptation des organisations à la transformation numérique.

L'agence et le réseau des Aract se mobilisent également en appui à l'animation partenariale du PST et des plans régionaux de santé au travail (PRST). Ils apportent leur savoir-faire en matière de productions de diagnostics locaux partagés, notamment dans le cadre des comités régionaux d’orientation des conditions de travail (CROCT), et de conduite de projets partenariaux à l'échelle nationale ou régionale.

Objectif 2 : Développer et diffuser des méthodes pratiques de conduite et d'évaluation des actions menées en faveur de la qualité de vie au travail.

Porteuse d’une vision ambitieuse de la qualité de vie au travail, conforme à celle des partenaires sociaux dans l'ANI de 2013, l'Anact doit être en mesure de mieux faire la démonstration de l'intérêt de ces démarches, pour l'entreprise et ses salariés comme pour la société dans son ensemble. C’est dans cette perspective que, pilote des actions du PST 3 ayant trait à la qualité de vie au travail, l'agence doit désormais développer des outils d'évaluation des démarches QVT.

L'agence poursuit ainsi ses travaux de sensibilisation des TPE-PME à l'importance de la qualité de vie au travail comme facteur de performance sociale et économique, en particulier par le développement de nouvelles ressources méthodologiques en appui aux politiques de gestion des ressources humaines, à la conduite du changement et à l’innovation en matière d’ingénierie des compétences et d’organisations apprenantes. Par ailleurs, elle renforce et diversifie ses productions centrées sur l’évaluation participative des transformations, issues d’expérimentations menées dans de grandes entreprises, pour les rendre plus appropriables par les PME.

En outre, alors que de nombreuses entreprises s'estiment aujourd’hui peu armées pour évaluer les retombées des actions qu'elles ont pu conduire en matière d’amélioration des conditions de travail, l’agence poursuit son investissement sur ce sujet, se conformant ainsi à l’action 2.2 du PST 3. En se coordonnant avec les acteurs de la prévention des risques professionnels, elle produit un ensemble de ressources pour sensibiliser et aider à évaluer leurs actions en faveur de la QVT, notamment dans le cadre des accords collectifs de branche ou d’entreprise.

L'agence organise enfin la mise en réseau et le partage de ressources entre les structures de type « Observatoires de la qualité de vie au travail » et identifie les méthodes d'évaluation les plus à même de répondre aux besoins des acteurs du dialogue social.