Vous êtes ici

Prévenir les TMS et améliorer l'outil de production

Cas entreprise Mecabourg

A propos

Référence
075
Catégorie
Secteur d'activité
Effectif
Code APE
Région
Une entreprise de vente par correspondance sollicite l'appui de l'ANACT Bretagne pour l’assister dans la réalisation du projet d'amélioration de sa ligne d'emballage dans l'atelier expédition. Objectif : améliorer les conditions de travail et prévenir les risques de TMS (troubles musculosquelettiques) tout en maintenant le niveau de productivité.

Ajouter à ma liste de lecture

Qui ? 

Cette entreprise de vente par correspondance de linge de maison emploie 130 personnes. Filiale d'un grand groupe, elle commercialise 90% de ses produits en France. Créée dans les années 80, l’entreprise évolue rapidement. Le début des années 2000 vient fortement impacter l’activité de l’entreprise, contrainte de resserrer sa gamme de produits sur des articles spécialisés literie. Ce positionnement commercial se traduit par une évolution du contenu et du volume des conditionnements réalisés dans l’atelier expédition.

Quel était le problème à régler ?  

Le CHSCT lance une démarche d’évaluation des risques professionnels. L’éclairage du médecin du travail porte à l’attention du groupe une augmentation de plus en plus sensible du nombre de plaintes liées à des douleurs lombalgiques ou à des tendinites des membres supérieurs. Pour l’heure aucun TMS n’est déclaré mais tout (plus exactement toutes les caractéristiques propres à la population en poste, à la chaîne de production ainsi qu’aux fluctuations des flux…) concourt à favoriser leur développement !
La direction, en lien avec le CHSCT, sollicite l'ANACT Bretagne et la CRAM
(Caisse Régionale d'Assurance Maladie) pour l'accompagner dans la réalisation de son projet. L'entreprise associe également le service de santé au travail du groupe. La direction prend par ailleurs contact avec la Direction Régionale du Travail (DRTEFP) pour une aide financière.

Qu’ont-ils fait ?  

Au départ, la démarche s'est centrée sur la définition de la conduite du projet : désignation du responsable projet, mise en place du comité de pilotage, constitution et fonctionnement des groupes de travail, définition des rôles et des contributions respectives des appuis externes - CRAM/Médecin du travail/ANACT, programmation des étapes. La première étape de la démarche a été de réaliser un diagnostic.

L’activité consiste à fabriquer des colis et à assurer l’expédition vers leurs destinataires. Deux grands services se partagent la production. L’unité de traitement
des commandes recueille par courrier ou par téléphone les emplettes des clients.
Chaque commande est consignée sur un bon de commande portant quantités,
références et emplacements des articles.

L’unité de traitement de colis se concentre dans l’atelier expédition. La fabrication des colis peut mobiliser des articles plus ou moins volumineux qui peuvent être rassemblés dans un ou deux bacs. Dans ce dernier cas, les bacs sont solidarisés l’un à l’autre par un lien physique mais sont considérés, sur le plan comptable, comme une seule unité. Il va de soi que la fabrication d’un colis ne se solde pas de la même façon, en termes de durée et de manutentions selon le nombre effectif de bacs… unitaires !

En clair, un double bac, pourtant comptabilisé comme étant constitué d’une seule
unité, implique une durée de traitement qui peut potentiellement varier du simple
au double. En théorie, la variation des temps de fabrication renseigne également sur
les difficultés de manutention puisque coexistent au sein d’un même colis à double
bac, soit des petites et des grandes pièces, soit de nombreuses petites. La tendance
est à l’augmentation du nombre de pièces volumineuses, génératrices de marges
financières plus élevées mais à la source de tensions musculaires et articulaires qui
sont de plus en plus dommageables pour les salariées affectées sur ces postes.

Observations du travail sur les postes d’emballage, analyse de documents, entretiens
avec l’encadrement, la direction et un groupe de salariés aboutissent à mettre en
évidence deux problèmes principaux. Le premier concerne le dimensionnement et
l’encombrement des postes de travail, le second problème est lié au système
technique d’approvisionnement.
Ces deux problèmes liés, pour l’un à l’espace et à l’aménagement du poste de travail
et pour l’autre au système de circulation des flux ont pour conséquence de réduire
les possibilités de régulation individuelle du rythme de travail.

Pour quels effets ?  

L’analyse croisée des particularités de la ligne d’emballage et des caractéristiques de la population des emballeuses - dont plus d'un tiers a plus de 45 ans et dont près de la moitié cumulent au moins 9 ans d'ancienneté - aboutit à un pronostic de développement TMS à très court terme. Comment conserver le savoir-faire et l’implication des salariés, pourtant « durs à la peine » ? C’est toute la question à laquelle le CHSCT veut trouver réponse.
Pour cette population déjà confrontée à des douleurs et à des problèmes articulaires,
cela pose avec davantage d'acuité la nécessité d'améliorations à apporter pour permettre à l'entreprise de conserver le savoir-faire et l'implication des salariés actuels, le plus longtemps possible et dans les meilleures conditions possibles.

Un des points clé de l’analyse a mis en évidence l’importance de l'approvisionnement
régulier des postes d'emballage pour la productivité et la santé. L’enjeu est autant d’assurer la continuité pour l’efficacité que d'éviter les ruptures d'approvisionnement, cause principale d’intensification du travail. Parmi les pistes d’amélioration proposées, certaines sont liées au process technique (modernisation de l’automate), d’autres concernent l'aménagement matériel et organisationnel de la ligne. La principale recommandation d’organisation a trait à la préservation d’un stock tampon suffisant de bacs, garantie assurée de souplesse et d’efficacité du process.
Suite à la restitution orale dans l'entreprise du Diagnostic Court de l'ANACT Bretagne,
un premier comité de pilotage s'est tenu. Il a bâti son plan d’actions et défini un échéancier à partir des résultats de ce diagnostic.
La deuxième étape de la démarche pour la recherche de solutions et la mise en
oeuvre de transformations est désormais engagée.

Méthodes et outils associés

1
2
3

La situation de crise pandémique actuelle nécessite pour les entreprises de combiner, dans le cadre de la continuité de l’activité, à la fois les m

Prévenir les troubles musculosquelettiques (TMS) en viticulture

Pour aider les exploitations viticoles à prévenir les troubles musculosquelettiques (TMS) la MSA Gironde et l’Aract Nouvelle-Aquitaine me

Présentation du questionnaire Evrest

Le questionnaire Evrest est l'un des outils de prévention et guides d’évaluation qui permettent de mieux évaluer les interventions en santé au

close