Vous êtes ici

Pénibilité allégée au menu des conditions de travail

Bloc des outils de page

Envoyer la page par email
Cas entreprise Mecabourg

A propos

Référence
022
Catégorie
Secteur d'activité
Effectif
Code APE
Région
Consciente de la pénibilité des tâches assumées par certains de ses opérateurs, une industrie réunionnaise sollicite le réseau ANACT pour réfléchir à l'amélioration des conditions de travail dans le cadre de son projet d'implantation d'une nouvelle ligne de production.

Ajouter à ma liste de lecture

Qui ? 

L'entreprise est spécialisée dans l'embouteillage de vins, spiritueux et sirops. L'effectif est de 13 salariés dont 9 en production. L'activité de production consiste en opérations de dépalettisation, dosage, conduite de la ligne d'embouteillage, mise en palette et fardelage.

Quel était le problème à régler ?  

La demande de l'entreprise porte initialement sur l’analyse des conditions de travail au poste de dépalettisation. Le médecin du travail, ayant recueilli des plaintes concernant la pénibilité de ce poste, a dirigé l'entreprise vers l'ARVISE (ARACT de La Réunion) pour la recherche d'une solution adaptée.

Dans le même temps, l'entreprise projette de créer une nouvelle ligne d'embouteillage avec, pour objectifs, la mise en conformité aux exigences de qualité, de respect de l'environnement et à la réglementation du travail. Le projet prévoit également l'acquisition de nouveaux équipements tels qu’un dépalettiseur semi-automatique, une rinceuse et des moyens d'embouteillage de nouvelle génération.

ARVISE a donc intégré les deux problématiques dans son intervention. Celle-ci a été conduite sous la forme d’un diagnostic préalable à l’investissement.

Qu’ont-ils fait ?  

Les entretiens menés avec le chef d'entreprise ont permis de préciser la situation de l'entreprise, les objectifs et la planification du projet, ainsi que ses orientations techniques. Les entretiens avec les salariés et leurs représentants élus ont permis de prendre en compte leurs attentes en matière d'amélioration des conditions de travail.

L’accent a été mis sur la pénibilité liée aux ambiances thermiques, mais aussi aux opérations de manutention et de transfert manuels (dépalettisation, manutention de seaux pour l'alimentation des cuves).

Les observations ont mis en lumière les conditions de réalisation des différentes tâches, et notamment les difficultés rencontrées par les salariés et la façon dont ils les surmontent. Quelques exemples choisis ici illustrent la situation.

L’acheminement des produits vers les postes de travail est réalisé, pour une large part, manuellement. L'approvisionnement manuel en eau et en alcool se fait au moyen de seaux de 10 litres qu'il faut transférer et soulever pour alimenter les cuves. Le projet de l’entreprise sera donc une opportunité pour automatiser le transfert des produits (avecc un système de pompe et de flexibles).

Par ailleurs, il y a de nombreuses opérations de préparation et de réglage des machines avant le lancement d'une nouvelle production : réglage de la tête visseuse, des molettes pour le bouchage, mise en place des joints pour le niveau de remplissage…

L'accessibilité, la facilité de montage et de démontage des pièces ainsi que la disposition de commandes manuelles au niveau de chacune des machines constituent donc des caractéristiques importantes des futurs équipements.

Enfin, pour la dépalettisation, l'opérateur ne réalise pas seulement le transfert des bouteilles de la palette vers la ligne d'embouteillage mais aussi, en amont, le retrait du film et des cartons de séparation.

Ces opérations engendrent une forte sollicitation de la colonne vertébrale et un coût physiologique important. L'automatisation et l'aménagement de la nouvelle zone de dépalettisation doivent donc prévoir les conditions de réalisation de l'évacuation des matériaux de conditionnement.

Cette analyse des conditions actuelles du travail est essentielle dans le projet d’installation de la nouvelle ligne de production. Elle permet :

* d'anticiper le travail, à partir d'un repérage des différentes tâches nécessaires à la préparation et à la conduite de la ligne,
* d’assurer la facilité de réalisation de ces tâches,
* de définir un aménagement d'atelier compatible avec l'activité du personnel.

Il s'agit de prévoir :

* les conditions de réalisation de l'approvisionnement en produit, outillage et consommables,
* les conditions de la conduite de la ligne en fonctionnement nominal et dégradé,
* le nettoyage et l'entretien des équipements.

L'anticipation de ces tâches et la préparation du personnel à la mise en œuvre de la nouvelle ligne d'embouteillage sont facilitées par la mise à plat, pour chacune des machines existantes, des modes opératoires en fonctionnement normal et dégradé, des caractéristiques des dispositifs de commande et des zones d'accès ainsi que des dispositifs de sécurité.

Avec quels effets ?  

Le projet de l’entreprise a été une réelle opportunité pour évaluer les risques dans la chaîne de production et élaborer un plan de prévention. Un contrat de prévention a été établi avec la CGSS (Caisse régionale d'assurance maladie), avec une participation financière aux investissements.

Le projet d'implantation de la nouvelle ligne d'embouteillage a été l'occasion d'un traitement des ambiances thermiques avec réalisation de travaux pour la ventilation de l'atelier.

Tout le travail d'anticipation des tâches et d’analyse des conditions de réalisation de celles-ci avec la participation des salariés aura permis :

* d’orienter les choix des équipements (notamment les modules d'alimentation en consommables, l'automatisation du transfert de l'alcool et de l'eau) ainsi que les choix d'implantation

* de faciliter l'appropriation des nouveaux équipements par le personnel et en conséquence un démarrage et une montée en cadence satisfaisants.

Il faut par ailleurs souligner que le projet a non seulement traité la rationalisation des flux mais également l'aménagement des espaces de travail et des espaces de circulation pour les opérateurs.

Méthodes et outils associés

1
2
3
jeu-pedagogique-rps

En s'appuyant sur la ludopédagogie, notre gamme de jeux permet de mettre en oeuvre nos méthodes d'amélioration des conditions de travail.

Ressources Prévention du sexisme au travail

Repères pour évaluer les risques, outils de sensibilisation, pistes d'action en matière d'organisation du travail...

Comment analyser le travail avec la méthode des « situations-problème »

La méthode « situation-problème » permet aux équipes de travail de mieux comprendre, résoudre et prévenir les situations de tensions, de difficulté

Se former

Cette formation permet de comprendre la notion de charge de travail, et également d’acquérir une...

Cette formation permet d’acquérir les bases méthodologiques dans le but d'analyser les données...

close