• Santé au travail

    Management

  • Tous les secteurs

  • Entreprises de toute taille

  • Accompagnements

  • Projets en cours

Occitanie (31) : Le CJD expérimente la semaine de 4 jours en Occitanie

Réalisations et projets - Publié le 13 juin 2024 - Modifié le 08 juillet 2024

Contexte et objectifs

L'idée de la semaine de quatre jours n'est pas nouvelle, mais elle connaît un regain d'intérêt face aux changements rapides dans le monde du travail. Les dirigeants du CJD ont décidé d'explorer cette option pour répondre à plusieurs défis contemporains : améliorer la qualité de vie au travail, attirer et retenir les talents, et adopter des pratiques de travail plus durables. Le CJD a cherché à créer un cadre expérimental rigoureux pour explorer ces potentiels bénéfices, avec des entreprises volontaires curieuses de trouver un équilibre entre innovation organisationnelle et bien-être des salariés, tout en gardant un œil sur les performances économiques.

Cette expérimentation, soutenue par la Région Occitanie dans le cadre du Pacte pour l’Embauche, a mobilisé 12 entreprises régionales et bénéficie de l’appui de l’Aract et d’une équipe de consultantes.

Acteurs du projet

  • Centre des Jeunes Dirigeants (CJD) Occitanie
  • Aract Occitanie
  • MG Conseil

« Le passage aux 4 jours peut aussi répondre à des enjeux d’optimisation de la production et à des préoccupations écologiques. »

Philippe Contassot, chargé de mission à l'Aract Occitanie

Image
Photo Agent Aract Occitanie Philippe Contassot

Méthode

L’accompagnement s’appuie un cadre méthodologique organisé autour de 3 points clés :

Un diagnostic préalable
Dans le but d'explorer l’opportunité et la faisabilité d’une organisation du temps de travail sur 4 jours, le diagnostic préalable vise à poser les enjeux, les gains espérés, et identifier les facteurs de risques. L’occasion d’explorer les aspects économiques, mais surtout les questions d’organisation et de conditions de travail. L'objectif est de comprendre les implications d'un tel changement sur l'ensemble des parties prenantes (clients, salariés, partenaires…), d’en apprécier la faisabilité et le cas échéant de définir une conduite de projet adaptée. 

Dialogue et concertation pour élaborer un scénario organisationnel 
La communication est au cœur de la réussite de cette transformation. Des réunions régulières et des discussions ouvertes ont été mises en place avec le CSE, et plus largement avec l’ensemble des salariés pour prendre en compte leurs préoccupations et co-construire le projet. Durée du travail, aménagement des horaires, organisation des jours off, organisation de la charge de travail,  cohésion d’équipe, qualité du service client… les sujets à explorer sont nombreux et appellent une réflexion collective pour définir les contours d’une expérimentation viable.

Expérimentation, suivi, évaluation
Une partie des entreprises sont aujourd’hui dans l’expérimentation de cette nouvelle organisation. Une phase cruciale pour s’ajuster, prendre en compte les imprévus et optimiser l’organisation. Les retours des employés et les résultats observés permettent de faire des ajustements en continu.

« Le temps long est important car je ne souhaite pas précipiter les choses. Je veux poser clairement toutes les problématiques en amont avec les équipes. »

Vianney Dauney, dirigeant de Genius Loci, entreprise partie-prenante de l'expérimentation

« Il est essentiel d’évaluer dans la durée les effets d’une telle organisation et de se donner la possibilité d’ajuster, voire de revenir en arrière. »

Philippe Contassot, chargé de mission de l'Aract Occitanie

Témoignages

URL de Remote Video

Replay du webinaire Anact « Semaine de 4 jours, quels enjeux en matière de soutenabilité du travail ? » diffusé le 15 janvier 2024.

Premiers Enseignements

Si toutes les entreprises impliquées dans l’expérimentation conduite avec le CJD ne sont pas passées à la semaine de 4 jours, toutes ont été invitées à réfléchir et questionner leur organisation du temps de travail.

Le temps du changement
Pour certaines cette réflexion s’accordait mal avec la période de croissance qu’elle vivait ou questionnait leur modèle économique. Pour d’autres cela conduisait à remettre en cause des règles aujourd’hui appréciées par les salariés.

L'expérimentation se poursuit
Pour les entreprises aujourd’hui actuellement en phase d’expérimentation de cette nouvelle modalités d’organisation, elles doivent porter attention sur de nombreux sujets tels que la qualité du travail, les questions de charge et de soutenabilité du travail, la dynamique collective et la cohésion des équipes, …

Perspectives et Points de Vigilance

Les premiers retours sont prometteurs et font état d’effets positifs sur la Qualité de Vie au travail, d’une efficacité accrue et d’une meilleure conciliation vie professionnelle/vie personnelle. Mais il reste beaucoup à apprendre et ces résultats devront se confirmer au-delà de l’expérimentation se poursuit jusqu’à fin 2024. Un travail de capitalisation avec l’ensemble des parties prenantes du projet est programmé pour la fin de l’année.