Vous êtes ici

Comment évaluer et prévenir les risques professionnels dans les crèches

Bloc des outils de page

Envoyer la page par email

Ajouter à ma liste de lecture

Un diagnostic mené à l'initiative des crèches associatives de l'Hérault a révélé des problématiques de conditions de travail : usure professionnelle, absence de document unique, conception des espaces. Un groupe de travail régional s'est constitué pour accompagner plusieurs structures dans leur démarches de progrès et élaborer un guide pratique à destination du secteur.

Le secteur des crèches associatives de l’Hérault a souhaité construire une dynamique collective à travers la création de la structure « COLLECTIF 34 ». Cette association diffuse et partage les connaissances et les compétences entre les acteurs du secteur de la petite enfance. Ce cadre leur permet de travailler ensemble sur des enjeux partagés. Un travail mené avec plusieurs acteurs locaux dont l'Aract Languedoc-Roussillon leur a permi l’organisation du travail et à la prévention des risques professionnels.

Une enquête et des diagnostics menés auprès de crèches de l'Hérault

Dans le cadre d’une démarche collective, des diagnostics ont été réalisés dans 8 crèches. Ce travail a mis en avant plusieurs problématiques de conditions de travail et de santé au travail :

  • Une problématique d’usure professionnelle, en lien avec l’âge des salariés qui se traduit par :
    • des inaptitudes pouvant entraîner des licenciements faute de reclassements mis en oeuvre,
    • des arrêts de travail pour maladies (problématiques de lombalgies essentiellement) bouleversant l’organisation fragile des plannings,
    • plus fréquemment des plaintes, assez partagées, parfois traitées au coup par coup.

      Ue enquête menée auprès de 55 structure d’accueil de l’Hérault, 85% des répondants considèrent qu’il existe des problématiques de santé inhérentes à leur activité (essentiellement douleurs lombaires, articulaires, stress et bruit). Selon la même enquête, 77% des répondants indiquaient ne pas avoir réalisé leur Document Unique.
  • Une démarche d’évaluation des risques professionnels et d’élaboration du document unique qui n’est quasiment pas mis en place au sein des structures, faute d’information sur cette obligation réglementaire, de sensibilisation sur l’opportunité que peut apporter ce type de démarche et de temps pour réfléchir collectivement à ces questions.
  • L’existence dans plusieurs crèches de projets architecturaux, de réaménagement, déménagement ou encore de construction de locaux, qui constituent autant d’opportunités d’amélioration des conditions de travail des salariés, à condition de réfléchir la conception comme telle, en prenant en compte les conditions de travail pour anticiper sur les conditions de travail futures.

Un guide sur la prévention des risques professionnels dédié au secteur

Pour appréhender ces problèmatiques, un groupe de travail régional a été constitué autour de professionnels du secteur, du Collectif 34, du Conseil Général de l'Hérault, de la CAF de Montpellier et de Béziers, du cabinet Empreintes Ergonomiques, de CAPRA 34, de la DDTEFP34 (NDR : devenue depuis DIRECCTE UT 34) et de l’ARACT Languedoc-Roussillon.

Plusieurs structures d’accueil des jeunes enfants ont ensuite été accompagnées. Les enseignements de ces actions sont présentés dans le guide "Evaluer et prévenir les risques professionnels dans les structures d'accueil collectif du jeune enfant".

Comment réaliser le Document Unique ? Quelles actions pour prévenir l’usure professionnelle et améliorer les conditions de travail ? Comme conduire un projet d’aménagement ou de construction de crèche ? Illustré de cas concrets et de témoignages des acteurs, ce guide livre des repères méthodologiques pour évaluer les risques professionnels existants au sein d'une structure d’accueil et mettre en oeuvre des actions de prévention adaptées. Il est accompagné de 8 fiches pratiques qui permettent au lecteur de se lancer dans la mise en œeuvre de chaque étape de la démarche.

Depuis sa réalisation, ce guide a été envoyé à toutes les crèches de la région Languedoc-Roussillon : associatives, d'entreprises ou encore issues des collectivités territoriales.
 


Cette opération a été conduite en partenariat avec la DRTEFP 34 (NDR devenue depuis DIRECCTE 34).
 

Cette démarche a bénéficié d'un financement du
Fonds pour l'Amélioration des Conditions de Travail (FACT)