Vous êtes ici

juridikthon

Bloc des outils de page

Envoyer la page par email

Ajouter à ma liste de lecture

L’objectif d'un Juridikthon est de construire en 48 heures des innovations organisationnelles juridiquement sécurisées. Pour les concevoir, il compose des équipes de juristes et de spécialistes de la santé au travail et des conditions de travail. La première édition du Juridikthon s'est déroulée dans les locaux de l'Anact à Lyon les 2 et 3 mars 2017.

Juridikton. Imaginer des solutions socialement innovantes et juridiquement sécurisées

Un concept Unique

  • Des entreprises volontaires, représentées par desmembres de la direction et des représentants du personnel, pour partager et soumettre leur problématique.
  • Des équipes composées d’étudiants, juristes, consultants en organisation et membres du réseau Anact-Aract.
  • Un temps limité : 1 journée d’échanges, de partage d’expériences et de construction.
  • Objectif : prototyper des solutions socialement innovantes, juridiquement sécurisées en vue de les expérimenter.

Juridikhton 2018 : imaginer des solutions socialement innovantes et juridiquement sécurisées pour les entreprises

Pour répondre à leurs exigences économiques et sociales, les entreprises ont parfois des difficultés à imaginer et tester, en s’appuyant sur leur dialogue social interne, des solutions juridiquement sécurisées et adaptées à leurs contextes et capacités.

L’Anact organise le Juridikthon 2018 en partenariat avec l’Ecole de droit de la Sorbonne, Fidal et Plein Sens, le 16 octobre prochain.

Le 16 octobre se tiendra à Paris la deuxième édition du Juridikthon, un événement collaboratif permettant d’imaginer des solutions socialement innovantes et juridiquement sécurisées pour répondre à des problématiques d’entreprise.

Durant le Juridikthon 2018, quatre équipes composées d’étudiants en master de droit, aidées d’experts (avocats, spécialistes des organisations et des conditions de travail) vont concourir. Elles devront imaginer des solutions adaptées au nouveau cadre du dialogue social pour répondre aux problématiques de quatre entreprises volontaires.

Retour sur le premier « Juridikthon » organisé par l’Anact et le Dotank

Qu’est-ce que le « Juridkthon » ?

Six équipes, composées de quatre étudiants du Master, de 2 chargés de mission du réseau Anact-Aract et d’un avocat en droit social, ont concouru pendant deux jours dans un format « hackathon » pour répondre aux problématiques d’entreprises volontaires. Des experts de tous horizons — services du ministère du Travail, organismes de prévention, enseignement supérieur, organisations syndicales — les ont accompagnés pour les aider dans leurs travaux.

Myriam el Khomri remet le prix du premier Juridikthon le 6 mars 2017

Les 2 et 3 mars derniers, l’Anact a organisé le premier « Juridikthon », en partenariat avec le DoTank, living lab des entreprises moyennes, et le Master 2 « Droit du travail et de l’emploi » de l’université de Toulouse.

Myriam El Khomri, Ministre du Travail, de l’Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social a remis le prix de la meilleure innovation organisationnelle ce lundi 6 mars.

« Juridikthon » : l’Anact réunit experts et étudiants pour un « hackathon » juridique

L’Anact organise le premier « Juridikthon », en collaboration avec le DoTank, living lab des entreprises moyennes, et le Master 2 « Droit du travail et de l’emploi » de Toulouse, les 2 et 3 mars prochains à Lyon.

L’objectif est de proposer à des entreprises qui souhaitent développer des innovations organisationnelles des solutions sécurisées juridiquement.

« Juridikthon » : l’Anact et des entreprises font plancher des étudiants en droit sur des thématiques d'innovation organisationnelle

L’objectif est de proposer à des entreprises qui souhaitent développer des innovations organisationnelles des solutions sécurisées juridiquement. 

Six équipes, composées de quatre étudiants du Master, de chargés de mission du réseau Anact-Aract et d’un avocat en droit social, concourent pendant deux jours dans un format « hackathon ». Des experts de toutes disciplines les accompagneront pour les aider dans leurs travaux (benchmark international, codage d’applications numériques, représentants de l’Etat, etc.) mobilisant au total plus d’une centaine de personnes.