Vous êtes ici

évaluation embarquée

Bloc des outils de page

Envoyer la page par email

Ajouter à ma liste de lecture

L'évaluation embarquée est une méthode qui permet aux salariés d'évaluer, en les expérimentant, les effets d'un changement sur leur activité (ex : mise place d'un nouveau logiciel, d'une nouvelle procédure, de nouveaux horaires, etc.). C’est une méthode très simple, et particulièrement bien adaptée aux besoin des PME. Des groupes de travail de 8 à 12 salariés sont mis en place. Ils établissent une liste de leurs activités, choisissent celles qui sont fortement impactées par les changements en cours et les analysent à l’aune de 3 critères : d’efficacité, techniques, et sociaux. Les salariés choisissent ainsi eux-mêmes leurs indicateurs.

Le kit « Méthode de l'évaluation embarquée : pour co-construire les changements avec les salariés »

Fusion, déménagement, introduction de nouvelles technologies… 40 % des salariés ont vécu un projet de transformation important au cours des 12 derniers mois. Souvent à forts enjeux en termes de performance pour l’entreprise, ces projets peuvent avoir des conséquences positives ou négatives sur les conditions de travail. Comment accompagner ces transformations ? Comment impliquer efficacement les salariés dans ces projets ?

Les salariés de France Télévisions planchent sur leur avenir

En 2015, suite à un diagnostic socio-organisationnel commandé au sociologue Henri Vacquin, France Télévisions décidait de mettre en place un plan d’action pour répondre aux préoccupations des salariés, inquiets pour leur avenir. Parmi les thèmes prioritaires : la charge de travail et la gestion prévisionnelle des emplois et des compétences.

L'évaluation embarquée : une méthode pour apprécier la qualité de l'organisation

Dans les entreprises, les acteurs ne sont pas tant confrontés à des problèmes auxquels il n’y aurait qu’une solution qu’à des dilemmes coriaces qui exigent des réponses en termes de compromis socio-productif. Les compromis éventuels seront d’autant plus viables, économiquement et socialement, qu’ils accorderont au débat sur le travail, à l’aide du dialogue social et professionnel, toute sa place.