Vous êtes ici

coworking

Bloc des outils de page

Envoyer la page par email

Ajouter à ma liste de lecture

Coworking : comment « faire entreprise » sans passer par la case du salariat classique ?

Yannick Fondeur, socio-économiste au Cnam examine dans ce texte l’expérience d’un collectif autogéré spécialisé dans les métiers du numérique. Il s’agit de développer une nouvelle manière de « faire entreprise » sans passer par la case du salariat classique. Un « manifeste » est élaboré. Des temps collectifs se développent. Mais ce projet, pour le moment, échoue dans sa tentative de « passer à l’échelle » et de s’étendre. L’organisation apparaît mise en délibération trop fréquemment pour créer une situation qui satisfasse tous les participants.

« Tiers lieux » un modèle pour la QVT

Depuis deux ans, malgré la mise en place de l’Accord National Interprofessionnel (ANI)/ Qualité de Vie au Travail (QVT), nous constatons qu’un certain nombre d’entreprises (notamment du CAC 40) peinent à transformer leur organisation du travail dans le sensd’une authentique attention portée aux travailleurs et à leur santé (Aballéa et Mias, 2014). Parallèlement, la création et la multiplication de « tiers lieux » (espaces de coworking, Fab Labs, hackerspaces, etc.), peuvent apparaître comme de nouvelles formes d’organisation du travail susceptibles de recueillir l’adhési

close