Vous êtes ici

Charge de travail

Bloc des outils de page

Envoyer la page par email

Ajouter à ma liste de lecture

Priorité 3 : Inscrire l’égalité professionnelle dans les réflexions et actions menées sur l’organisation du travail et les conditions de travail

Objectif 5 : Développer des actions de sensibilisation et de formation pour soutenir la négociation collective sur l’égalité professionnelle

"Charge de travail" et ergonomie. Histoire et mobilisation d'une notion

Durant la période des années 1960-1980 de nombreux travaux d’ergonomes évoquaient la « charge de travail » des salariés. Cela semble être moins le cas à présent. Cet article a pour objectif de questionner et mettre en perspective les liens qui unissent la notion de « charge de travail » et l’ergonomie. Nous verrons, grâce à des outils bibliométriques et des matériaux empiriques, de quelles façons la notion est mobilisée au sein de la discipline. Puis, nous montrerons ce que cela apporte à la construction et à l’évolution de l’ergonomie francophone.

"Charge de travail" : un mode opératoire pour soutenir la qualité de vie au travail ?

La création de l’Anact se confond pour partie avec le projet d’une évaluation de la charge de travail (voir Monod et al., 1976). Dans la perspective de l’époque – travail industriel répétitif, crise des OS –, la charge de travail se doit d’être réduite pour améliorer les conditions de travail. En 1979, Jacques Régnier, avec Renaud Sainsaulieu et Henri Savall, propose un guide méthodologique pour évaluer différentes facettes de la charge de travail : la fatigue physique, la charge mentale de travail, l’évaluation subjective de celle-ci par les salariés, etc.

Retour sur le premier « Juridikthon » organisé par l’Anact et le Dotank

Qu’est-ce que le « Juridkthon » ?

Six équipes, composées de quatre étudiants du Master, de 2 chargés de mission du réseau Anact-Aract et d’un avocat en droit social, ont concouru pendant deux jours dans un format « hackathon » pour répondre aux problématiques d’entreprises volontaires. Des experts de tous horizons — services du ministère du Travail, organismes de prévention, enseignement supérieur, organisations syndicales — les ont accompagnés pour les aider dans leurs travaux.