Vous êtes ici

Médico social : prévenir les risques sociaux professionnels

Languedoc-Roussillon Midi-Pyrénnées

A propos

Référence
760
Secteur d'activité
Effectif
Code APE
Région
Usure professionnelle, épisodes dépressifs, souffrance au travail, stress…, les travailleurs du secteur médico-social présentent des symptômes liés à la mutation de leur secteur et de leur métier. L'action collective va permettre de dégager quatre axes d'amélioration avec notamment la rédaction d'un fascicule pour aider à repérer et prévenir les risques sociaux professionnels.

Ajouter à ma liste de lecture

Qui ? 

Les établissements médico-sociaux sont confrontés à une véritable mutation : nouvelles lois, décret sur les Instituts Thérapeutiques et Pédagogiques (ITEP), mise en place des Maisons départementales des Personnes Handicapées… Résultat : une certaine forme de « malaise » est ressentie par la plupart des salariés de divers métiers, de différentes fonctions. Usure professionnelle, épisodes dépressifs, souffrance au travail, stress…, autant de symptômes fréquemment décrits par les personnels de ce secteur. Ce malaise peut être aussi ressenti par les résidents et leur famille.

Quel était le problème à régler ?  

Cette action collective est portée par l’Union Régionale Interfédérale des Œuvres et organismes Privés Sanitaires (URIOPSS), l’Aract Occitanie et soutenue par le Fonds pour l’Amélioration des Conditions de Travail (FACT). Elle implique onze établissements du secteur médico-social : quatre foyers d’accueil, quatre Instituts Médico-Éducatifs (IME) et trois Instituts Éducatifs Thérapeutiques et Pédagogiques (ITEP). Tous ces établissements sont exposés à des niveaux différents aux risques psychosociaux et demandeurs d’une démarche de prévention.

Qu’ont-ils fait ?  

La démarche s’articule autour d’interventions de consultants dans les établissements, des temps collectifs d’échanges d’expériences et des comités de pilotages réunissant les partenaires sociaux et institutionnels du secteur médico-social.

Lors de ces temps collectifs, les établissements sont représentés par 34 personnes, dont 19 membres des instances représentatives du personnel (CHSCT, délégué du personnel), douze membres de la direction et trois salariés, affichant le caractère paritaire de la démarche et ainsi l’intérêt des différents acteurs pour la question des risques psychosociaux (RPS).



La démarche permet d’identifier les principales familles de tensions du secteur qui peuvent être à l’origine des RPS, ainsi que les leviers d’actions possibles en matière de prévention de ces risques. Les tensions repérées lors des interventions dans les établissements concernent le manque de clarté de l’organisation du travail, l’impact de fortes mutations internes et externes, la communication et la circulation de l’information. Enfin, l’histoire institutionnelle est susceptible de bloquer la construction du sens du travail.



Les actions de prévention qui en découlent sont construites de manière concertée avec les acteurs des établissements et dans les réunions collectives autour de 4 axes :

- l’accompagnement des projets avec plus précisément des actions améliorant la conduite de projet et le processus de changement, et d’autres favorisant la projection dans l’avenir ;

- la performance et l’organisation du travail, avec des actions sur la construction des temps collectifs, d’autres clarifiant le rôle et la fonction des cadres ;

- le management et le dialogue social, pour favoriser la concertation et la communication, ainsi que la cohésion et l’articulation des métiers ;

- la santé, les ressources humaines et la qualité de vie au travail, avec des actions pour mieux évaluer les composantes de la charge de travail et des actions concernant les relations avec les résidents.



Une restitution spécifique se déroule dans chacun des établissements concernés, auprès du groupe participant à l’action collective et d’adhérents de l’URIOPSS au niveau régional.

Cette action collective débouche sur l’élaboration d’un fascicule « Repères pour évaluer et prévenir les risques psychosociaux dans le secteur médico-social », conçu pour donner des repères utiles permettant d'agir sur les RPS dans le cadre d’une démarche concertée.

Pour quels effets ?  

Riches de ces enseignements et de la production du fascicule mettant en avant les principaux risques encourus dans ce secteur ainsi que les pistes d’actions, l’URIOPSS et l’ARACT ont démultiplié les effets de cette démarche, dans le cadre d’une opération financée par la DIRECCTE. Il s'agissait d'autoriser l’accès à la méthodologie à d’autres acteurs du secteur que ceux qui se sont volontairement associés à la première phase, et d'en faciliter l’appropriation Ainsi des réunions départementales ont été organisées auprès d’établissements du secteur, pour transférer la méthodologie en deux temps :

- un premier temps d’appropriation pour communiquer les éléments issus du fascicule et de la démarche à un maximum d’acteurs du secteur de chaque département ;

- un second temps d’évaluation des actions, lors de réunions départementales, en faisant témoigner les établissements et en capitalisant le retour d’expérience pour élaborer une nouvelle version du fascicule.

Méthodes et outils associés

1
2
3
COVID-19 et prévention des RPS : faire face à une situation inédite dans sa durée

En travail à distance ou sur site pour les commerces et activités autorisées, de nouvelles organisations du travail et formes de coopérations ont d

La situation de crise pandémique actuelle nécessite pour les entreprises de combiner, dans le cadre de la continuité de l’activité, à la fois les m

Covid-19 : des fiches conseils pour les salariés et les employeurs à télécharger sur le site du ministère du travail

Pour aider à prévenir les risques de contamination par le Covid-19, le site web du ministère du travail propose des fiches conseils destinées aux s

Catalogue des formations Anact

Objectifs 

  • Appréhender de façon concrète le rôle, les missions et les...

Objectifs 

  • Analyser et interpréter vos données RH, santé et QVT pour...
close