Vous êtes ici

Maintien en emploi des seniors : une action collective pour outiller les entreprises

Bloc des outils de page

Envoyer la page par email
Visuel - cas d'entreprises

A propos

Référence
1291
Catégorie
Secteur d'activité
Effectif
Code APE
Le départ précoce des seniors est un risque de perte de compétences pour les entreprises, surtout lorsque n’ont pas été imaginées en amont des dynamiques de coopérations intergénérationnelles. Mais en même temps, le maintien en emploi des salariés de cette tranche d’âge pose le problème de l’anticipation de leur usure professionnelle. De plus en plus d’entreprises cherchent à s’outiller pour mieux appréhender les situations personnelles et organiser la transmission des savoir-faire construits au fil des années.

Ajouter à ma liste de lecture

Qui ? 

La Bourgogne est une région comportant un fort taux de seniors au travail. Dans ce cadre, agir sur les conditions de travail implique de faire émerger, dans le quotidien des entreprises, les enjeux liés aux seniors et de les inscrire dans le fonctionnement quotidien de l’entreprise et dans sa recherche de performance.

Quel était le problème à régler ?  

Pour répondre à ce besoin, l’Aract, la Direccte et le conseil régional se sont réunis autour d’un projet commun. Dans ce dernier, la mission de l’Aract consistait à cibler des TPE/PME et à les accompagner sur la question des seniors, dans un double but de maintien dans l’emploi (à travers la réduction de la pénibilité et le développement des coopérations intergénérationnelles), et de recherche de performance pour l’entreprise.

Qu’ont-ils fait ?  

Un outil d’autodiagnostic en ligne, à destination des chefs d’entreprises, a tout d’abord été créé. Ce dernier permettait d’évaluer la situation de son entreprise en répondant à un questionnaire en 4 étapes. Puis, selon les résultats obtenus, il était possible de consulter des fiches-outils ainsi que divers documents en mesure d’aider le chef d’entreprise à améliorer les points de son autodiagnostic les plus dégradés et, in fine, de solliciter l’appui de l’Aract pour une analyse approfondie et une recherche de solutions.

Différentes entreprises ont été accompagnées sur la base de leurs résultats à l’autodiagnostic. Chaque accompagnement comportait : une phase de réalisation du diagnostic et d’analyse de la pyramide des âges avec le chef d’entreprise, un entretien collectif avec un groupe de salariés représentatifs des métiers de l’entreprise pour recueillir leur point de vue, une séance de mise en commun avec le dirigeant et le groupe de salariés afin d’établir un plan d’actions sur les problématique rencontrées. À chaque fois, les accompagnements étaient à envisager comme l’amorce d’une démarche plus globale d’amélioration des conditions de travail. Pour les entreprises l’objectif était de leur permettre de :

- de maintenir un emploi de qualité pour les seniors et les autres salariés;

- conserver les compétences clés de leur entreprise;

- soutenir leur motivation tout au long de la vie professionnelle.

Par exemple, une maison de retraite a sollicité l’accompagnement en raison de problèmes d’usure professionnelle parmi les personnels, de crise de collaboration intergénérationnelle et de difficultés à fidéliser les nouveaux arrivants.

La structure a mis en place les actions suivantes :

- une évaluation de la charge de travail réelle, en priorité sur les postes d’hôtelières et de soignants ;

- une réunion avec les équipes de restauration de manière à rétablir le dialogue et faire un point sur les besoins en matériel ;

- la mise en place d’un tuilage pour le remplacement des 2 personnes assurant le service comptable, de manière à préserver les compétences ;

- un dispositif pour favoriser l’expression des salariés et les régulations.

Avec quels effets ?  

Pour les entreprises accompagnées, les enjeux se sont particulièrement articulés autour des thèmes suivants :

- anticiper le risque de perte de compétences dans les prochaines années grâce à la transmission des compétences;

- réduire la pénibilité du travail par la prévention de l’usure professionnelle.

Les participants des différents groupes de travail mis en place à l’occasion de ces accompagnements, tant la direction que les représentants du personnel, ont mis en avant la nécessité de travailler conjointement les différents sujets. C’est bien par le biais d’actions œuvrant au maintien des compétences et à la réduction de la pénibilité, que l’entreprise pourra rendre le travail possible pour tous plus longtemps et dans de meilleures conditions.

Méthodes et outils associés

1
2
3
gamme travail & réalités

Depuis plusieurs années, nous développons une gamme de jeux pédagogiques, intitulée "Travail & Réalités".

outils travail

Le réseau Anact-Aract propose différents outils et services destinés à ceux qui s'engagent dans des projets d'amélioration des conditions de travai

Publiées dans un supplément au n°345 de la revue Travail et changement, ces 12 propositions sont autant de voies d’amélioration du fonctionnement d

close